PSE: Les entreprises sénégalaises bien servies en 2016

Plus de 1595 milliards FCFA (environ 2,552 milliards de dollars) d’opportunités d’affaires pour les entreprises sénégalaises existent dans le cadre de la mise en œuvre de certains projet du plan Sénégal émergent (PSE) en 2016, a révélé mardi à Dakar le directeur général des finances au ministère de l’économie, des finances et du plan.Mamadou Moustapha Bâ s’exprimait lors d’une rencontre entre le ministre de l’économie M. Amadou Bâ et le secteur privé sénégalais.

Le gouvernement du Sénégal a signé, dans le cadre du PSE, 110 conventions de financement pour un volume global de 2738 milliards FCFA, a-t-il rappelé

Cependant le patronat sénégalais est resté dubitatif sur la part qui sera effectivement captée par le secteur privé national car n’émettant pas sur la même longueur d’onde avec les autorités gouvernementales sur les critères de nationalité pour les entreprises.

« Le secteur privé sénégalais, dans son ensemble n’a pas la même compréhension pour ce qui est de la nationalité », a soutenu M. Baïdy Agne le président du Conseil national du patronat (CNP).
Selon lui, une entreprise sénégalaise est une société contrôlée à 51% par un Sénégalais et non une entreprise établie sur le sol national.

Sur ce point, M. Birima Mangara le ministre du budget est d’avis qu’il faut une réponse communautaire notamment au niveau de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

En tout état de cause, M. Mansour Kama, le président de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (CNES) préconise un monitoring et un suivi de la part des opportunités d’affaires réservées au secteur privé national dans les projets du PSE.

Il estime par ailleurs avoir l’impression que l’Etat à travers la fiscalité privilégie plus les importations que l’industrialisation contrairement à ce qui est proclamé dans le PSE. Le budget 2016 du Sénégal sera alimenté à hauteur de 1700 milliards FCFA de recettes fiscales sur un montant global de 3022 milliards FCFA.