Présidentielle au Congo : quatre candidatures déjà déclarées contre Sassou Nguesso

Quatre personnalités ont fait acte de candidature ou ont été investies par leurs partis en vue de l’élection présidentielle anticipée du 20 mars au Congo, selon un comptage fait lundi.

Ainsi, il y a Kignoumbi Kia Mboumgou, deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, qui s’est porté candidat depuis le 6 janvier au nom d’un regroupement d’opposants dénommé ‘’La Chaîne ».C’est la troisième fois qu’il brigue la magistrature suprême, après les présidentielles de 2002 et de 2009.

Deuxième personnalité à se porter candidat, Enguio Ngaguia Engambé est un inspecteur des douanes congolaise qui se présente au nom du Parti pour l’action pour la République (PAR). C’est sa deuxième tentative, après celle de 2009.

Le troisième candidat qui répond au nom d’André Okombi Salissa est le président de la plateforme de l’opposition l’IDC (Initiative pour la démocratie au Congo). Ancien membre du bureau politique du Parti
congolais du travail (PCT) et plusieurs fois ministre, M. Salisa est passé dans l’opposition peu après avoir été remercié par le président Denis Sassou N’Guesso.

Le quatrième candidat connu à ce jour est Pascal Tsaty Mabiala. Secrétaire général du principal parti d’opposition au Congo, l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), Mabiala a été investi candidat hier dimanche.

Agé de 66 ans, celui qui est actuellement chef du groupe parlementaire de l’UPADS à l’Assemblée nationale, fut ministre de la Défense dans le dernier gouvernement du président congolais Pascal Lissouba (1991 -1997).

D’autres annonces de candidature sont attendues dont celle du chef de l’Etat Denis Sassou N’Guesso que son parti, le PCT (Parti congolais du travail), a plébiscité avant l’heure.