Plus de 1400 milliards FCFA de financements approuvés par la BID en faveur du Sénégal

De 1976 à aujourd’hui, les financements approuvés par le Groupe de la Banque Islamique de développement (BID), pour le compte du Sénégal, se chiffrent à 1408 milliards de FCFA (environ 2,394 milliards de dollars), a affirmé jeudi à Dakar M. Amadou Bâ ministre de l’économie, des finances et du plan.
Le ministre s’exprimait lors de la revue de la coopération entre la BID et le Sénégal.

« Ce qui positionne notre pays comme le premier partenaire de ce Groupe en Afrique subsaharienne », a ajouté M. Bâ. Selon lui, ce montant prend en compte deux projets approuvés le 31 juillet 2016, par le Conseil des Directeurs Exécutifs de la BID. Il s’agit respectivement du Train Express Régional Dakar AIBD (TER), pour un montant de 300 millions d’euros (environ 197 milliards de FCFA) et du Projet d’Alphabétisation et d’Apprentissage de Métiers pour la Lutte contre la Pauvreté, phase 2 (PALAM2), pour un montant de 18,5 millions d’euros (environ 12 milliards de FCFA).

De l’avis toujours du ministre, une bonne partie de ces financements a permis la réalisation d’importants projets, en particulier, dans les domaines des infrastructures, de l’énergie, de l’agriculture, de l’hydraulique, de l’assainissement, de l’éducation et de la santé.

Il estime par ailleurs que depuis la tenue du Groupe Consultatif pour le Sénégal en février 2014 à Paris, la coopération entre la BID et le Sénégal s’est davantage renforcée, avec des approbations cumulées de 1,222 milliard de dollars, soit environ 696 milliards de FCFA.

« Ce qui veut dire que du point de vue des approbations et tenant compte de celles faites pour le TER et le PALAM 2, la BID vient d’honorer, voire de dépasser ses engagements pris lors du Groupe consultatif », a laissé entendre le ministre des finances.