Pierre Sané :  » Ne dites plus droit-de-l’hommistes, mais plutôt…

Pierre Sané, ancien Secrétaire général d’Amnesty international aux journalistes : « N’utilisez plus le terme droit-de-l’hommistes, mais plutôt… »
Le Sénégalais Pierre Sané invite la presse à ne plus user du terme « droit-de-l’hommistes » pour désigner ceux qui font ce travail, mais plutôt « défenseurs des droits humains ». Car, pour lui, cette appellation est péjorative. Il s’exprimait, hier, en marge du point de presse organisé par Front Line Defenders.
Selon Pierre Sané, en utilisant cette terminologie (droit-de-l’hommistes), cela tend à faire de nous tous des Défenseurs des droits de l’Homme alors que tel n’est pas le cas. « Nous devrions tous être des droit-de-l’hommistes, mais quand on l’utilise dans la presse pour désigner les Défenseurs des droits de l’Homme, ça veut dire que… Deuxièmement, c’est un terme péjoratif qui tend à sous estimer le travail que font les Défenseurs des droits de l’Homme sur le terrain », affirme l’ancien sous-directeur général des sciences sociales et humaines de l’Unesco. Il ajoute que ceux-ci abattent un travail colossal, avec toutes les difficultés qu’ils subissent dans certains pays, pour la restauration des droits aliénés des populations (liberté d’expression des journalistes, aide aux victimes de torture à préparer leurs plaintes et à les déposer à la justice, travail à côté des avocats pour la cause de ces victimes, droits des enfants et des femmes…).