Pape Diop évite l’éclatement de son parti en France…Une médiation réussie en quatre temps

Dès son arrivée à Paris, le Président Pape DIOP organise une rencontre séparée avec chacune des fédérations de France de son organisation politique, la convergence démocratique Bokk Gis-Gis, les 19 et 20 février 2016.
Le samedi 21 février 2016, il réunit les deux fédérations en vue de créer les conditions favorables à la mise en place d’une fédération unique. A cet effet, les deux parties se sont convenues de dissoudre les deux fédérations existantes et de mettre en place d’un comité ad-hoc paritaire qui comprend dix membres titulaires et deux suppléants issus des deux fédérations.
Ce comité se substituera à celles-ci et sera chargé d’élaborer les conditions d’organisation de l’élection d’un nouveau bureau fédéral dans un délai de six mois. Il sera automatiquement dissout à cet issu.
Le mardi 23 février 2016, les membres du comité ad-hoc ont tenu leur première plénière dans un palace Parisien, sous l’égide du Président Pape DIOP, en vue de mettre en place un directoire bicéphale chargé de son animation et de son pilotage.
Ainsi chacune des deux délégations avait mandaté un représentant en la personne de Bougoul MBAYE et de Pape Ibrahima THIAM.
Une première commission a été mise en place, il s’agit de la commission juridique, chargée de rédiger un protocole qui organise le fonctionnement du comité ad-hoc, mais surtout de produire un règlement intérieur régissant les conditions d’organisation et de fonctionnement de la future fédération de la Convergence démocratique Bokk Gis-Gis. Cette production est la condition sine qua non à l’organisation du scrutin de la future élection du bureau fédéral de France.
Le président Pape DIOP s’est félicité du succès de cette médiation qui est l’expression de la maturité des militants de la fédération de France à dépasser leurs divergences et œuvrer dans l’unité pour le développement du parti.
Fait à Paris le 23/02/2016
Pape Maguette DIOP