Ousmane Sonko fait sa déclaration de patrimone…

Voici sa déclaration commentée par ses soins :

« Incapables de soutenir le débat de fond que nous avons soulevé, nos adversaires (le frère du Président de la République en premier), se réfugient derrière l’accusation gratuite, la désinformation et la diffamation. Ainsi, ai-je entendu de leur bouche des arguments tels : « Sonko est milliardaire », « Sonko possède beaucoup d’immeubles », « Sonko a des hectares de terres et des vergers »…

Aussi, j’ai décidé de rendre public mon « patrimoine », durement acquis à la sueur de mon front, et déclare sur l’honneur sa conformité à la réalité.

1 – je possède une maison, bâtie sur deux étages, sur un terrain de 220 m2, sis à la Cité Keur Gorgui, dans laquelle je vis avec toute ma famille au sens large (17 personnes dont épouse, enfants, frères, sœur, maman, cousins…).
Cette maison a été acquise en état de construction auprès de la SICAP-SA, au prix de quarante-huit millions (48 000 000) de francs Cfa, à charge pour moi d’en achever l’édification.
Je n’ai fini de payer qu’au mois d’Août 2016 et n’ai pas encore muté à mon nom puisqu’à ce jour, la SICAP ne m’a pas encore délivré la mainlevée.
C’est la seule maison que je possède à l’exclusion de toute autre au Sénégal et en dehors.

2- je possède une voiture de marque Toyota Prado version 2006 (10 ans), achetée en reprise en 2013. C’est le seul véhicule dont je dispose.

3- je suis titulaire de deux comptes bancaires ouverts à la BICIS et au Crédit du Sénégal et qui se présentent à ce jour comme suit :

Ø COMPTE BICIS : solde de deux cent quatre-vingt-douze mille sept cent-trente-quatre (292 734) francs CFA (je n’ai pas tenu compte de deux virements effectués dans les derniers 24h pour un total de 1 072 895 car je n’en connais pas pour le moment l’origine)

Ø Compte Crédit du Sénégal : 0 francs

Cette déclaration est conforme à tout point de vue à ma situation.

Je mets au défi les amuseurs publics de l’APR, avec tous les moyens de l’Etat dont-ils disposent, d’apporter la moindre preuve contraire.

A contrario, je suis disposé à publier le patrimoine exorbitant de la plupart d’entre eux (du plus haut placé aux simples fonctionnaires) qu’il soit inscrit à leur noms, ou mis en prête nom (épouses, enfants, proches, associés…) aussi bien au Sénégal qu’à l’étranger. » dé