Ousmane Seye favorable à une sanction sévère pour les « jeteurs » de pierres

Après une première visite avortée vendredi dernier, le Président Macky Sall doit retourner à l’Ucad pour un pèlerinage à la chambre 168 du Pavillon comme prévu, parce que l’université n’est pas une zone de non droit. C’est ce qu’estiment Me Ousmane Sèye et ses alliés de la Coalition pour l’Emergence-Taxawu Sénégal (Cpe-Ts) qui ont vertement dénoncé les jets de pierres contre le chef de l’Etat. Et contrairement à ceux qui demandent la clémence dans cette affaire, Me Sèye et ses amis exigent l’identification de tous « les responsables, commanditaires et auteurs de ces actes indignes dans une République pour une sanction exemplaire par la justice». Auparavant, ils ont tressé une couronne de lauriers au Président Macky Sall pour l’inauguration de 1400 lits pour les étudiants et 140 logements pour les enseignants de l’Ucad.