Ndeye Soukèye Guèye : « Pas de Sénégal Emergent, sans Sénégalais Emergents »

«On ne saurait parler de Sénégal émergent sans des Sénégalais émergents». C’est la conviction de Ndèye Soukèye Guèye, coordonnatrice des femmes républicaines unies de Thiès. Selon elle, «le militant républicain désigné à la position de Haut conseiller des collectivités territoriales doit être une sentinelle loyale et fidèle, à la volonté du Président Macky Sall de sortir le Sénégal du sous-développement. Ce militant-là doit être le destrier sur le flanc duquel repose la réussite de tous les programmes et chantiers mis en oeuvre par le gouvernement. Souhaitons qu’il en soit ainsi, surtout pour les Thiessois qui nourrissent le besoin de voir leur localité, sur les rampes du développement ». De l’avis de Ndèye Soukèye Guèye, il faut que le Sénégalais émerge pour sécuriser le Haut conseil des collectivités territoriales.

Selon Ndèye Soukèye Guèye, «l’Apr, qui est l’outil de veille de la vision du Président Macky Sall pour un Sénégal nouveau, doit porter sur ses épaules la sangle de cette politique». Avec le Haut conseil des collectivités territoriales, dit-elle, l’Etat met en mouvement «la décentralisation des politiques publiques, dans tous les compartiments des compétences transférées. Le Haut Conseil constitue une avancée inédite pour la pérennité des acquis démocratiques et la promotion d’une gouvernance de proximité pour le mieux-être des populations. Il est une disposition révolutionnaire qui, en plus, a suscité l’adhésion des formations politiques les plus représentatives du Sénégal, y compris l’opposition radicale comme le Pds, Bokk Guis Guis, etc. ».