Moutons de Tabaski : l’Ascosen dénonce la boulimie des corps de contrôle

Les tracasseries des corps de contrôle seraient à l’origine du retard dans l’approvisionnement correct du pays en moutons de Tabaski. Du coté du Mali comme à l’intérieur du Sénégal, les tracasseries sont notées de la part des corps de contrôle. Une situation déplorable, selon Momath Cissé, vice président de l’Ascosen, qui en appel aux respects des mesures prises en conseil interministériel. L’invité du 20 Heures de la Tfm a dénoncé la boulimie des corps de contrôles.

« Dire que tous les besoins qu’on peut avoir pour la Tabaski doivent être réglés en ce moment là, c’est un autre problème. (…) Les maliens font la même chose, mais nous aussi nous en faisons autant. Et c’est contraire aux mesures qui ont été édictées et prises en conseil interministériel et renouvelées par la sécurité » fulmine l’invité du 20 Heures de la Tfm qui en appel aux respects des mesures prises.

Dès la survenance des tracasseries au niveau du Mali, pays fournisseurs de moutons de Tabaski, les autorités sénégalaises ont pris langue avec leurs homologues dudit pays pour une entente. Selon Momath Cissé qui faisait parti de cette délégation, des assurances fermes ont été données, toute fois, les tracasseries demeurent.