Mouth Bane fait de graves révélations au sujet de l’avènement de Wade

Dans un communiqué reçu par WalfQuotidien, le coordonnateur de Jubanti Sénégal accuse la France et l’opposition sénégalaise de tentative de coup d’Etat contre l’ancien Président Abdoulaye Wade, lors des manifestations du 23 juin 2011. « Des forces étrangères ont instrumentalisé des organisations citoyennes, des médias… etc, pour renverser des régimes en Afrique et dans le Moins-Orient. C’est le même scénario qui a été utilisé au Sénégal. Les opposants attendaient d’avoir une belle occasion pour descendre dans les rues, Wade leur offrira cette occasion avec cette loi impopulaire. Lamina Diack, qui voulait faire partir Wade comme il l’a dit dans l’affaire des fonds russes, n’est pas resté les bras croisés », accuse le coordonnateur de Jubanti Sénégal.

Selon M. Bane, les principaux instigateurs de ces manifestations devraient être poursuivis pour atteinte à la sûreté de l’Etat, tentative de renversement d’un pouvoir légalement élu. Parce que, soutient-il : « le 23 juin, il y avait un projet de coup d’Etat contre le régime de Wade. Il y avait des étrangers dans la foule et des spécialistes de l’Agitation et propagande (Aiprop) pour accompagner la dynamique. Des membres des services secrets français étaient dans la foule ».

Il estime que le 23 juin, les politiques ont profité de la victoire de la société civile pour récupérer l’événement. « Cette société civile était à la solde des politiques, parce qu’il y avait une alliance stratégique entre elle et l’opposition réunie autour de Benno bokk yakaar », rappelle-t-il.

1 Comment

  1. C’est pourtant clair maintenant. Mame Mbaye Niang a avoué. Fadel Barro a avoué. Nous avons vu le mufle de George Soros à côté de Y en A Marre. Puis l’aubaine pour l’éveil des sénégalais est tombée, Lamine Diack avoue avoir inondé ceux qui combattaient Wade, de milliards du dopage. Même le vieux sage (?) Mactar Mbow avoue avoir encaisser « seulement » 8 millions. Non, 9 lui rétorque Penda Mbow, la convoyeuse de fonds.
    Révolutions Facebook, coordination par des activistes bien choisis et bien rémunérés, tueurs embusqués dans les foules, et le battage médiatique d’enfer, il ne devait y rester au Sénégal un seul cerveau qui réfléchisse,les nouveaux matériaux pour faire tomber des pouvoirs, par des peuples qui, quand ils auront compris avoir été bernés, ce serait déjà trop tard, pour réparer les dégâts fait à son propre pays.
    Wallahi, c’est clair que la même mayonnaise sociale qui a fait les printemps arabes, fiancés par Israël, les révolutions de couleurs dans les ex pays de l’URSS, jusqu’à la guerre civile en Ukraine, financé par le même Georges Soros, avec des tireurs d’élites dans des toits ciblant des victimes à sacrifier pour la montée de haine nécessaire à la bonne cause, la même mayonnaise, donc, a bien été battue au Sénégal. Il n’y a qu’à se rappeler la série de djeufeurou qui est brusquement tombée sur les acteurs, hier masqués. Comme si un grand sorcier avait jeté un fétiche sur le feu.Ils ont tous brusquement avoué, sans être interrogés, ni par la DIC, ni par la CREI ou l’OFNAC, ce qui n’aurait jamais eu lieu vue la protection assurée par Macky. Ils ont tous avoué ce qu’ils cachaient, comme ça, sans comprendre ce qui leur arrive, ce qui arrive à leurs langues qu’ils ne peuvent plus retenir.
    Et tant pis pour les 14 morts de la campagne de Feu et Sang, semble dire ceux qui tiennent le pouvoir. 14 morts, mais si on ne réussit pas à faire passer que c’est Wade et famille les responsables, alors, il n’y aura pas de responsables pour ces crimes.

Les commentaires sont fermés.