Moustapha Diop engrange des voix avec les groupements des femmes…Elles retournent l’ascenseur à Macky

« C’est avec plaisir que nous avons constaté que la côte de popularité du Président de la République est intacte. Les Sénégalaises que nous avons rencontré nous ont dit que le projet de réformes proposé par Macky Sall avec ses 15 innovations majeures les a séduit et qu’elles voteront massivement ‘’OUI’’ le 20 mars prochain. Car, pour elles, voter ‘’OUI’’, c’est voter pour un Sénégal émergent avec des institutions renforcées. Nous avons commencé par rencontrer les femmes de tous les départements de Dakar.
Elle ont promis d’être les porte-voix du Président auprès des populations afin qu’elles comprennent le sens de son initiative. Une première du genre en Afrique qui hisse encore le Sénégal au sommet des grandes démocraties.
Nous avons aussi rencontré les femmes de Pikine, Guédiawaye et Rufisque. Elles ont épousé le projet présidentiel et promis une forte mobilisation pour un triomphe du ‘’OUI’’. Que dire des populations de Louga qui, toutes catégories confondues, ont promis d’offrir au Président son meilleur score au soir du scrutin. Que dire aussi des femmes du Baol, de Kaolack, de Fatick et de Koungheul qui ont fait preuve d’un engagement sans précédent pour porter au pinacle le projet historique du Président de la République ?
Ma conviction, et c’est ce que toutes les femmes rencontrées nous ont dit, est que Macky Sall est une chance pour le Sénégal, pour ne pas dire pour l’Afrique, où son leadership est devenu incontestable. Les plans économiques qu’il a lancés sont des références. Tout récemment vous avez vu que le Président du Togo, Faure Gnassignbé, a sollicité l’expertise du Sénégal pour signer un PUDC avec le PNUD. Que réclamer de plus ?

Et le 12 mars prochain, toutes ces femmes ont décidé de se mobiliser pour communier avec le Chef de l’Etat, et surtout, le remercier pour sa vision, lors d’un grand rassemblement prévu au stade Léopold Sédar Senghor à partir de 15 heures. » a dit le ministre Moustapha Diop dans un entretien paru ce jour dans Dakaractu