Mously Diakhaté vante les mérites de Macky Sall et égratigne Wade en le traitant de « Zombie politique »

Les femmes de la coalition « Macky 2012″analysant le contexte politique général et l’atmosphère délétère dans lequel tente de plonger le pays une certaine opposition nostalgique d’un passé révolu en particulier, réaffirment d’entrée leur engagement total aux côtés du Président de la République Monsieur Macky Sall et lui assurent de leur soutien sans faille dans l’œuvre de reconstruction nationale du pays dévasté par une caste de prédateurs qui, sans vergogne veux aujourd’hui s’ériger en censeurs et en moralisateurs. Si le ridicule pouvait tuer, les rangs de cette oligarchie seraient véritablement clairsemés.
Suite à la décision relative à la réduction du Mandat présidentiel rendue par le Conseil Constitutionnel, une exploitation tendancieuse, fallacieuse et démagogique en a été faite par un théoricien de la « tortuosité  » qui s’est avéré en être une illustration parfaite et une opposition en perte de vitesse aigrie par la perte d’un pouvoir que leur a retiré les citoyens Sénégalais seuls détenteurs de la légitimité des suffrages.
Pire offense ne pourrait être faite aux Sénégalais que de croire qu’ils sont frappés d’amnésie face aux multiples tripatouillages de la constitution opérés par le défunt régime d’Abdoulaye Wade avec l’onction de ses affidés, (qui servent aujourd’hui de caisses de résonnance) aux seules fins de se maintenir au pouvoir.
Le Président Macky Sall, le Président le mieux élu (65%) de toute l’histoire du Sénégal, dans une première mondiale, volontairement et sans aucune contrainte ayant pris la décision historique de proposer la réduction de son mandat en la ramenant de 7 à 5 ans a adopté, n’en déplaise aux nihilistes et autres « bana bana » de l’espace politique national, la posture d’un républicain, d’un démocrate et surtout d’un homme d’état imbu de valeurs éthiques et morales en saisissant la plus haute juridiction de notre pays pour avis sur la forme que devra revêtir la réalisation de l’objectif relatif à la réduction dudit mandat.
Ce seule geste traduit, en lieu et place de mille mots, le désir de l’homme de toujours placer sa démarche dans une dimension conforme avec la légalité républicaine. Ce qui n’a pas été le cas de ceux-là qui avaient érigés la tricherie et le tripatouillage en mode de gouvernement.
A ces zombies politiques loin d’être des modèles en matière de respect des engagements et de la parole donnée, les femmes de la coalition « Macky 2012 » disent :
a)Être en phase avec la décision du Président Macky Sall de se conformer aux conclusions arrêtées par le Conseil Constitutionnel.
b) Le Président de la République étant garant et gardien de la constitution aucun citoyen responsable, encore moins un homme politique animé d’un tant soit peu de bonne foi et de patriotisme ne doit s’arroger le droit de lui demander de ramer à contre sens de la décision du Conseil Constitutionnel dépositaire exclusif de la légalité constitutionnelle.
c)Qu’elles s’érigeront en barrière contre les ultras décidés à s’offrir une virginité politique quitte à emprunter des voies sans issues pour tenter de fragiliser les institutions de la République et mener le pays vers des dérives.
d) Qu’elles sont mobilisées et appellent toutes les populations, avec elles, à voter pour un « OUI  » massif et franc lors du referendum du 20 Mars 2016 afin que triomphent les idéaux de démocratie et de progrès prônés par le Président Macky Sall dans un Sénégal émergent.

Madame Mously Diakhaté
Présidente du mouvement
des Femmes de la coalition
« Macky 2012 »