Modou Lô n’est ni « Oui » ni « NON » et veut rester neutre : « Je suis un sportif »

Le débat relatif à l’engagement des acteurs de la lutte dans l’arène politique défraie les chroniques ces derniers jours. En effet, dans le cadre de la campagne référendaire, Balla Gaye 2, Modou Lô pour ne citer que ceux là, se sont affichés clairement pour un camp ou pour un autre. Mais, même si le lion de Guédiawaye assume son engagement et poursuit de battre campagne, le rock des Parcelles Assainies revoie sa position. A cet effet, il explique qu’il ne soutient personne et explique sa présence sur sa participation à la caravane de Adama Faye. Il fait savoir que cela n’est rien d’autre qu’un soutien en tant qu’ami, comme le ferait Adama Faye, avec qui il a des relations privilégiées. Ainsi, dans Sunu Lamb, Modou Lo soutient: « Nous sommes des sportifs et nous devons rester neutres. J’ai des supporters dans le camp du Oui comme dans celui du Non. Pourquoi alors je devrais soutenir un camp au détriment d’un autre, au risque de m’attirer les foudres de gens qui se fatiguent pour moi quand j’ai un combat. Je suis un lutteur, pas un politicien ». Et le lutteur des Parcelles de poursuivre : « (..) Le ministre Amadou Bâ a tenu un rassemblement presque devant chez moi, au terrain de l’unité 10. Je suis sorti pour l’accompagner. Ce sont des gens qui font tout pour nous. Quand ils ont besoin de moi, je ne peux que leur rendre la pièce de leur monnaie. Si un des membres du camp du Non m’invitait à l’accompagner dans sa caravane, je n’hésiterais point. Si, par exemple, Moussa Sy, qui a beaucoup fait pour moi, m’invite à l’accompagner, je le fais sans aucun problème », soutient Modou Lô. Voilà qui est clair, net et précis !