Menace de pénurie de sucre sur le marché…La CSS perd son parc matériel

La Compagnie sucrière sénégalaise (Css) risque de ne plus produire du sucre d’ici peu de temps. Son parc matériel, outil majeur de son activité et qui est estimé à des centaines de millions, a, en effet, été saisi et mis à la vente aux enchères. Ce, suite à une procédure judiciaire qui a été initiée par un certain Omar Touré, après l’incendie d’un camion chargé d’alcool au sein de l’entreprise. Une décision qui risque de stopper l’approvisionnement du pays en sucre et la perte de milliers d’emplois avertissent les syndicalistes.
L’approvisionnement du Sénégal en sucre par la Compagnie sucrière Sénégalaise (Css) est bien parti pour être compromis. Le parc matériel, d’une valeur de plusieurs centaines de millions de francs Cfa, composé de cinq camions de marque Camc avec wagons estimés chacun à plus de 100 millions et de deux véhicules de marque Mitsubishi L200, ont en effet été saisis et mis aux enchères publiques au plus offrant et dernier enchérisseur par le commissaire-priseur de Saint-Louis. Cela, après une décision de la Cour d’appel suite à une procédure judiciaire déclenchée par un certain Omar Touré.
D’après des informations sorties de l’enquête, «les faits remontent en 2013 lorsqu’un client transitaire s’est approché de la Css pour un achat d’alcool. La Css ne se chargeant pas du transport, le client a pris contact avec un transporteur qui a mis un camion à sa disposition. Sur le site, une fois le chargement fait, le camion était stationné dans l’aire destiné à cet effet en attendant la finalisation des formalités de facturation. Le chauffeur du transporteur s’est installé près du camion chargé d’alcool et a commencé à faire son thé. Le feu a pris, mais a pu être circonscrit. Cependant, le chargement a complètement brûlé ainsi que le camion».
Ainsi, la gendarmerie a fait son enquête et une procédure judiciaire a été initiée par le sieur Omar Touré. Le juge a alors condamné solidairement le chauffeur, le transitaire et la Css à payer à Omar Touré la somme de 40 millions de francs Cfa. Une saisine sur 7 véhicules a été faite (5 camions et 2 pick-up). Depuis plusieurs mois, la bataille juridiciaire se poursuit au niveau de la Css pour éviter la vente de ces biens saisis. Aussi, la dernière décision contradictoire rendue en faveur de la Css obligeait la partie adverse à installer la douane dans la procédure avant toute vente, d’après nos informations.