Mansour Sy Djamil n’est plus d’accord avec Macky et appelle à voter massivement « NON » au Référendum

S’il y a un parti qui appelle à un «Non» massif au référendum du 20 mars prochain, c’est bien «Bës du niakk» de Serigne Mansour Sy «Djamil». «Bës du niakk considère qu’en reniant son engagement, Macky Sall a pris la lourde responsabilité de fragiliser l’institution républicaine suprême que constitue la charge de président de la République. On considère qu’en l’espèce, il ne s’agit ni d’un problème politique, encore moins d’une question juridique, mais d’une question d’éthique tout court», a déclaré le marabout-politicien. Avant de renchérir : «A défaut de pouvoir le reporter, pour éventuellement le coupler aux élections législatives de 2017, ‘Bës du niakk’ demande solennellement aux citoyennes et citoyens Sénégalais de voter massivement ‘Non’, lors du référendum du 20 mars 2016». «Djamil» a également lancé un appel à toutes les forces vives, de progrès et surtout de gauche, à se joindre à son parti pour faire face à «cette dérive». «Bës du niakk» se désole de cette attitude «qui détruit toute une architecture de confiance dont bénéficiait Macky Sall auprès du peuple sénégalais et «s’en désolidarise». Déçus par cette attitude de «défiance à l’égard de l’éthique», «Djamil» et Cie considérent que la tenue du référendum annoncée pour le 20 mars 2016 par SMS sur les réformes constitutionnelles , «a été annihilée par le retrait de la question sur la réduction du mandat présidentiel applicable immédiatement à celui en cours et qui en a été le cheval de bataille». Interpellé sur son avenir dans la Coalition présidentielle, Serigne Mansour Sy «Djamil» dit rester membre de «Benno bokk yakaar». «Il y a des membres de ‘Benno’ qui sont d’accord et d’autres ne le sont pas», a-t-il précisé.