Mamadou Diop Castro en campagne pour le OUI loin de Dakar…

Les militants de la LD /MPT de Kédougou ont organisé ce lundi 14 mars 2016 un point de presse pour justifier la raison de voter OUI au prochain référendum prévu le 20 mars.

C’est autour du thème «  Pourquoi faut-il voter OUI au référendum ? » que les militants de la LD/MPT se sont retrouvés à l’auberge Thomas Sankara de Kédougou. Cette conférence animée par Mamadou Diop Castro a vu la mobilisation des responsables de l’APR dont M Opa Ndiaye, secrétaire général adjoint du gouvernement Lessény Sy, président du conseil départemental de Kédougou, Mamadou Cissokho, PCA du Centre National de Qualification Professionnelle, et des militants et du Benno Bokk Yaakaar, de l’AFP, du PS du PIT entre autres.

Ainsi, à l’entame de son propos, Mme Kaba née Salimata Sidibé a salué la mobilisation de ses camarades militants mais également des responsables de l’APR. Ce qui traduit leur ferme volonté à accompagner le président Macky Sall dans sa vision de conduire notre pays vers l’émergence.

Mamadou Diop Castro a axé son intervention sur la pertinence pour tous les citoyens de voter OUI non sans éclaircir dans les dialectes du milieu le contenu des 15 points du referendum.

« Il faudra voter massivement OUI pour  l’approfondissement de la démocratie dans notre pays, des orientations de progrès, de justice sociale, de solidarité, d’équité et de transparence. Ce referendum consacre de nouveaux droits à l’opposition, au chef de l’opposition, aux sénégalais de l’extérieur, à l’Assemblée Nationale, au Conseil Constitutionnel, mais également aux citoyens simples comme la candidature indépendante aux  différentes élections et surtout la réduction du mandat à 5 ans pour l’avenir de ce pays » a laissé entendre M Mamadou Diop Castro.

Selon lui dire NON reviendrait « à mettre en cause, les avancées significatives de notre pays au plan social, économique, politique et au plan culturel. D’abord, il s’agira de maintenir les 7 ans et ensuite de ne rien obtenir pour l’élargissement de la démocratie voire pour le renforcement des collectivités locales, de la maitrise des richesses »

Par ailleurs, il a apporté quelques précisions de taille sur certaines questions essentielles mises en avant par l’opposition pour salir la réputation de ce référendum

« Pour impulser le développement local, le front social est toujours bouillonnant. On ne fait pas un referendum pour les difficultés actuelles mais pour l’avenir. Certains  opposants soulèvent des questions relatives à la laïcité, à l’homosexualité. Pour éclairer les citoyens, il n’en est pour rien. Ces questions ne figurent aucunement sur la liste des quinze points .il  faut amener les populations à discriminer, à faire la part des choses » a  précisé M Diop Castro.

Il faut dire qu’à Kédougou, les militants ont salué à sa juste valeur cette initiative prise par le chef de l’Etat de donner un statut au chef de l’opposition, mais également de faire la promotion du développement local avec la mise en place du haut conseil des collectivités locales.

« Ces explications sont utiles et ne suffiront jamais. Ce referendum apportera des solutions aux problèmes de la région de Kédougou. Nous appelons tous les citoyens à la mobilisation pour aller voter OUI. Le président Macky Sall est en train d’améliorer les conditions de vie des populations à travers les Bourses de sécurité familiale, la Couverture de Maladie Universelle (CMU), le lancement du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC). Cette réforme nous aidera à  mieux contrôler les richesses du pays » a indiqué M Lessény Sy, président du conseil département de Kédougou non sans saluer l’engagement de Mme Salimata Sidibé à leur côté.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com