Malick Gackou leader du Grand Parti: « le 20 mars n’est autre qu’une menace pour la démocratie sénégalaise »

Le président du Grand Parti a honoré de sa présence la conférence de la jeunesse féminine dudit parti hier mardi 8 mars 2016. Occasion pour Malick Gackou revenir sur leur position pour le référendum à venir. Ainsi, Gackou  rappelle ses frères de parti que leur position se justifie. « Parce que ‘nous avons mille raisons de dire Non au référendum’’ dit-il. Il continue en ces termes : ‘’ le 20 mars n’est autre qu’une menace pour la démocratie sénégalaise, car le référendum ne favorise pas la concertation  sinon le reniement de la parole donnée. Le référendum a un seul candidat le Sénégal’’.

Il faut signaler au passage que lors de cette cérémonie, l’absence d’un des leurs s’est faite remarquée. Il s’agit  de celle de Gaston Mbengue qui a déclaré son adhésion pour un Oui le 20 mars prochain. D’ailleurs la présidente de la jeunesse féminine a minimisé en disant que ce sont les femmes qui organisent cette journée. Et en plus il (Gaston : Ndlr) n’a pas été invité.

Mame Diarra Cissé déclare que ‘’ Gaston devait respecter  la décision du parti, mais il est libre.

Waré Ndoye