Magic System en concert à Abidjan pour l’extinction de l’ulcère de Buruli

Le mythique groupe musical ivoirien Magic system donnera, samedi soir, à Abidjan un concert dont les fonds seront versés au Rotary club de Cocody Sud dans le cadre d’un projet de 1,4 milliard de FCFA pour l’extinction de l’ulcère de Buruli.

«On l’avait annoncé, Magic System va associer son image au Rotary Abidjan-Cocody Sud pour l’extinction de cette maladie (…) » a confié à APA, le lead vocal de ce groupe, Salif Traoré dit A’Salfo , rappelant que Magic System s’engage dans de nombreuses actions en faveur de l’éducation et de la santé».

Pour A’Salfo, par ailleurs Ambassadeur de bonne volonté de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), « c’est de manière naturelle et noble que nous participerons à cette activité », car a-t-il expliqué, « tout ce qui touche la population, touche Magic System».

Pour sa part, le Président du Rotary club Abidjan Cocody Sud, Alhi Kéïta a souhaité que ce concert serve à faire prendre conscience à tout le monde sur l’ampleur de cette maladie. «C’est une maladie dont on parle peu. Mais l’on retrouve 50 % des malades du monde de l’ulcère de Buruli dans notre pays », a fait remarquer Alhi Kéïta.

Selon M. Kéïta, des bénévoles seront formés munis d’un Smartphone avec un logiciel pouvant faciliter le dépistage de l’ulcère de Buruli dans les zones les plus reculées de la Côte d’Ivoire afin de transmettre en temps réel les données au ministère en charge de la santé. Sur cinq ans, nous devrons éteindre cette maladie en Côte d’Ivoire « , ambitionne-t-il.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) défini l’ulcère de Buruli comme est une infection chronique débilitante de la peau et des tissus mous pouvant entraîner des déformations et des incapacités permanente.

L’ulcère de Buruli est une infection chronique débilitante de la peau et des tissus mous pouvant entraîner des déformations et des incapacités permanentes. Appelée aussi «mbasu», cette maladie est la troisième mycobactériose touchant l’homme, après la lèpre et la tuberculose qu’elle dépasse même en termes de prévalence dans certaines régions du Bénin, Ghana et Côte d’Ivoire.

En Côte d’Ivoire, 50% des malades ont moins de 15 ans. Cette maladie qui sévit dans les zones à grands potentiels économiques, a pour cible les enfants en âge d’aller à l’école.