Macky torpille le contenu des Assises…Niasse et Tanor se taisent : le silence des Assisards dénoncé par…

Le président de l’Union pour la démocratie et la réforme (Udr/Doley yakaar), Mansour Ndiaye, crache du feu sur les «Assisards», dont il dénonce «le silence coupable et abasourdissant», après que «le contenu des Assises a été torpillé par le président de la République».
Après avoir claqué la porte de «Benno bokk yakaar» (Bby), suite au reniement du chef de l’Etat par rapport à son mandat, Mansour Ndiaye solde ses comptes avec les «Assisards» qui soutiennent l’action de ce dernier.
Dans une tribune intitulée «’Assisards’, indignez-vous ! Benno siggil Senegaal doit parler et parler droit !», le leader de de l’Union pour la démocratie et la réforme (Udr/Doley yakaar) indique que «les Sénégalais s’offusquent du comportement laudatif, courtisan et flatteur qui mine les Coalitions de partis et personnes qui entourent le Président et qui devraient lui indiquer la véritable posture de son peuple».
Faisant dans l’ironie noire, M. Ndiaye soutient: «Il n’est jamais trop tard pour se décider à parler. Il est vrai, quand on n’a plus d’arguments, on verse dans le ‘maa tey’ ou ‘un point, un trait’».
«Quand j’ai relu les propositions de réformes du chef de l’Etat en les comparant au ‘patrimoine’ des Assises, je me suis demandé qu’est-ce qui explique le silence coupable et abasourdissant des ‘Assisards’, et en premier chef, M. Moustapha Niasse. Il aura incarné la quintessence de ce qui a mobilisé le peuple sénégalais dans ses différentes couches et à différents niveaux. Leur silence en dit long, et pour ceux qui ont parlé, ils n’ont débité que des murmures ! Il est indéniable que le contenu des Assises a été torpillé par ‘Sa Majesté’ le président de la République», souligne le leader de l’Udr/Doley yakaar.
Avant d’ajouter : «De l’autre côté de la rive, Tanor Dieng dors tranquillement sous le sceau du reniement de l’effort et de l’investissement de M. Loum – sans nul doute du ‘meilleur Premier ministre’ que le Sénégal n’ait jamais connu ! Que nous arrivent-ils ? Pourquoi tout est politique ? Pourquoi voulons-nous que la politique soit ‘ainsi’ ? Les Assises ont fait un travail respectable, alors, ‘Assisards’ de tout bord, indignez-vous de ce mépris !».
Tout en saluant l’appel au dialogue du Président, il conseille à ce dernier de reporter de référendum.