Macky Sall séduit les jeunesses socialistes sur le problème du voile intégral

Les politiques à fond dans le débat sur l’interdiction du voile intégral annoncée par Macky Sall dans sa croisade contre les djihadistes. Le Forum des jeunes socialistes (Fjs), estime que « Macky Sall pour des motifs de haute sécurité et de circonstances exceptionnelles peut avoir raison sur l’interdiction du port intégral du voile ». Abdoulaye Gallo Diao, coordonnateur du Fjs va même jusqu’à faire l’historiologie du voile. Selon le Secrétaire national adjoint chargé des Tic et membre de la Cellule de Com du Ps, « le voile est antérieur au Coran : dès les Assyriens, la femme libre est obligée de porter le voile, sous peine de sanctions ». Une pratique aussi qu’il dit qu’on retrouve, avec divers degrés d’obligation, chez les Juifs ou les Romains.
« Le Coran reprend cette pratique et la codifie, sans toutefois explicitement préconiser le port du voile », dit-il estimant que « néanmoins, plusieurs écrits évoquent cette pratique pour les épouses du Prophète Mouhammed ». Il s’agit notamment, poursuit-il, du verset 31 de la Sourate 24 : « Et dis aux croyantes de baisser leur regard, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes ».
Il y a aussi, indique Diao, le verset 59 de la Sourate 33 : « Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grandes voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Miséricordieux ». Pour le coordonnateur du Fjs, « l’usage a ensuite différé, selon les pays et les époques, tendant parfois vers plus de souplesse, et d’autres fois, à l’inverse, vers une codification importante, qui a pu être érigée en loi par les régimes politiques des pays en question ». Ainsi, renseigne-t-il, « on distingue à cet effet quatre types de voiles qui peuvent être plus ou moins visibles selon qu’il s’agit des salafistes, sunnites, chiites ou talibans voire des régimes politiques en place : l’Arabie saoudite, l’Iran, l’Afghanistan, Inde, Indonésie, etc ».