Macky récycle les déchets politiques qui ont fait couler Wade…Awa ‘Coudou’, Baïla Wane, Ousmane Ngom…

ET SI L’ALTERNANCE POLITIQUE DE 2012 ÉTAIT UNE ERREUR ?

J’ai peur pour l’avenir de la jeunesse de mon pays.  J’ai honte de la classe politique de mon pays.

Le peuple ne mérite pas cette souffrance que lui infligent ses dirigeants.

En effet,  ce peuple qui avait décidé de faire un « nettoyage  » total et a  voté  à 65% pour le président Macky SALL. Ainsi,  la décision prise par ce « pauvre peuple  » était de sanctionner tous les hommes et femmes qui avaient accompagné maître WADE de par leur arrogance, leur manque de culture de l’état,  de la gabegie qu’ils ont fait montre en dilapidation nos maigres ressources mais aussi l’apologie de la transhumance,  la méthode du bâton ou de la carotte. ….

Résultats des courses,  notre président,  une fois au pouvoir fait comme WADE ou même pire.

Pourquoi faire appel à ces déchets libéraux à l’image de Baila Wane de la lonase,  Awa Couddou NDIAYE,  Innocence NTAP membre fondatrice de la génération du concret,  Thierno Lo,  Djibo KA ,  Serigne Mbacke NDIAYE,  la liste est longue.

Aujourd’hui,  ce qui doit faire plus mal à ce peuple qui avait élu le président Macky Sall ,  c’est le fait que maître Ousmane NGOM  qui a fait tant de mal dans ce pays : mort de mamadou Diop,   Fode  Ndiaye et combien de blessés et de prisonniers lors des manifestations post électorales.

Si malgré tout,  notre président bien aimé décide d’appeler ces petits types,  ces traîtres de la république,  il ya lieu de se demander s’il était nécessaire de faire l’alternance politique de 2012?

Que dire des deniers publics dilapidés par les tenants du pouvoir pour un petit OUI lors du référendum!

Que dire encore des sacs de riz distribués aux couches défavorisées pour qu’elles aillent voter OUI.  Ces couches ont oublié la fameuse et célèbre déclaration de Sekou TOURE devant le général Degaulle en soutenant qu’il  » préfère vivre dans la pauvreté en restant digne et indépendant que de vivre dans l’opulence et l’esclavage « .

Où est la rupture tant chantée ?  Qu’est-ce que ces hommes politiques déjà vomis par le peuple et qui veulent goutter à toutes les sauces peuvent apporter au président de la république si ce n’est le mépris de la chose politique comme ce fut le cas lors du référendum.

On assiste à du WADE SANS WADE ou même pire car on avait nourri beaucoup d’espoir sur notre président bien aimé.

Ou bien le peuple s’était trompé en votant pour l’alternance de 2012?

LE POUVOIR REND FOU.

Monsieur le président par ailleurs secrétaire général de l’APR, la majorité du peuple ne vous pardonnera jamais l’erreur de recycler le fameux Ousmane NGOM ! !!

IDRISSA SAMB