Macky plaide pour une gestion concertée des flux migratoires

Le président Macky Sall a, au nom des 15 pays membres de la Cédéao, invité les dirigeants africains et européens à avoir « une approche globale, durable et concertée » de la migration, pour « maîtriser » les flux de migrants, lors d’un sommet sur le sujet, mercredi, à La Valette (Malte).
Le président en exercice de la Cédéao a aussi appelé les chefs d’Etat et de gouvernement des pays d’Afrique et d’Europe à « favoriser une prospérité partagée pour arriver à une meilleure maîtrise des flux migratoires ».

La concertation sur les politiques migratoires est une nécessité, vu « les particularités entre l’Europe et l’Afrique », a ajouté Macky Sall dans une allocution donnée au nom de ses pairs de la Cédéao.

Les « sacrifices communs », « la coopération intense qui nous lie », « la proximité » et « le brassage biologique » sont des facteurs qui « obligent » Africains et Européens à avoir « approche concertée » sur la migration, a-t-il souligné en présence de nombreux chefs d’Etat d’Afrique et d’Europe.

Au sommet sur la migration organisée par la Commission européenne ont participé aussi, côté africain, les présidents Ali Bongo (Gabon), Idriss Déby (Tchad), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Thomas Yayi Boni (Bénin), Michel Kafando (Burkina Faso), parmi d’autres.

L’Europe est représentée par des dirigeants de pays membres de l’Union européenne (UE) et d’autres Etats d’Europe invités : le président François Hollande (France), la chancelière Angela Merkel (Allemagne), les Premiers ministres David Cameron (Royaume-Uni) et Alexis Tsipras (Grèce), entre autres.