Macky dans la banlieue le 23 février…L’UJTL dénonce une campagne déguisée et l’attend de pied ferme

Le Comité de liaison communale (Clc) de l’Union des jeunesses travaillistes et libérales (Ujtl) de Keur Massar prévient le Président Macky Sall qui devrait se rendre dans la banlieue le 23 février prochain. «Nous ne saurions accepter le lancement d’une campagne électorale dans notre commune alors que les urgences y pullulent», indique-t-on dans un communiqué.
Pour le secrétaire général de cette structure du Pds, «les populations de Keur Massar attendent avec impatience de la part du président de la République une solution pour la décharge de Mbeubeuss et les problèmes d’assainissement de la commune». Mounirou Kane et ses camarades soulignent : «Là où Abdoulaye Wade avait réalisé des infrastructures de base pour la commune, comme le lycée multifonctionnel, le centre de santé de dernière génération, un réseau routier digne de ce nom comme l’autoroute à péage, Macky Sall, lui, s’aventure à recruter de nouveaux électeurs, réduisant ainsi la population de la banlieue à un troupeau électoral.» Pour ces jeunes Libé¬raux, c’est «à cause du régime actuel» que le lycée multifonctionnel «n’a pas encore ouvert ses portes». Et ce, alors que «des milliers d’élèves, à Keur Massar, étudient dans des abris provisoires».
Concernant le débat sur la bi-nationalité de Karim Wade, M. Kane et Cie se tournent vers la famille présidentielle sans le dire. «Nous rappelons simplement que la mairie de Fatick fut dirigée dans un passé récent par un Américain dont la famille bénéficie de la Green card. Donc, ce débat ne nous détournera pas de l’essentiel», soutiennent-ils.

1 Comment

  1. MACKY peut faire mille sortie et visiter tous les coins et recoins du Sénégal. Les sénégalais lui ont tourné le dos.

Les commentaires sont fermés.