L’UCS dans toute sa composante: les centristes de Ziguinchor à Dakar en passant par Kaolack, Fatick

   L’UCS, plus qu’un parti régionaliste ; l’alternatif à L’APR

Le paysage politique sénégalais de nos jours, est incarné par le concept de « leadership éclaté ». Et naturellement, le Président Abdoulaye BALDE digne fils de la Casamance (Ziguinchor, Kolda, Sédhiou et Vélingara) y tire sa révérence en tant que fief politique naturel.

L’UCS, parti politique devant porter la candidature de Abdoulaye Baldé à l’échelle nationale est plus qu’un parti régionaliste ; rien que sa  bonne implantation sur l’étendue du territoire national en atteste.

La composition des membres du Comité Exécutif National de l’UCS laisse entrevoir un Sénégal en miniature : Nicole Gakou directrice des structures milite à Dakar, Ndeye Khady Diop Présidente du mouvement national des f0emmes milite à Kaolack, Aboubacar Diassy Porte-parole du parti milite à Mboro, Ndaware Paye administrateur du parti milite à Pikine, Alioune SY et Abdoulaye Dieng chargés des relations extérieures, militent respectivement  à Ginguinéo et à Mékhé , Kene Bougoul Faye Présidente commission féminine du mouvement des jeunes milite à Saint Louis, Makoura Niang Président en intérim du mouvement des  jeunes milite à Pikine, Oumar Ka du mouvement des jeunes milite à Dahra, sans oublier Maitre Mamadou Saly Thiam du mouvement des jeunes et conseiller municipal à ourrossogui et récemment coordonnateur du front du NON dans le département de Matam, Jean Claude Faye de Fatick, Souleymane Dembélé du mouvement des jeunes milite à Diawara dans le département de Bakel, Maria Ndiaye adjointe au Maire UCS à Ndiaréme limamoulaye à Guédiawaye  etc.

En dehors du Président Abdoulaye Baldé, de Abdou Sané, de l’honorable député Khady Diedhiou, etc. tous les autres membres du Comité Exécutif National viennent des autres régions du Sénégal. Par conséquent, l’UCS ne souffre d’aucune difficulté eu égard à l’ethnocentrisme.

En plus d’être membre de plein droit de l’International Démocrate Centriste (IDC), l’UCS a réussi des percées sur l’étendue du territoire national et dans la diaspora  en moins de 4 ans d’existence, ce qui lui a valu le respect et la reconnaissance de ses pairs en siégeant dans le concert du leadership éclaté du paysage politique sénégalais.

Au rythme où s’inscrit la dynamique centriste, nous demeurons convaincus que le meilleur reste à venir car Le Président Abdoulaye Baldé a tous les atouts pour se constituer en alternative crédible au Président Macky Sall en 2019.

Le porte-parole de l’UCS

Aboubacar Diassy