Louga…Pape Demba Dieng assène ses vérités aux élus de la ville

A quelques jours du Renouvellement des instances du Conseil communal de la Jeunesse, le président sortant, Pape Demba Dieng, faisant état de sa gestion de la structure communale des Jeunes, n’a pas été tendre avec les élus locaux. En véritable leader invité d’une émission dans une radio locale, Mr Dieng s’est étonné du comportement des élus de la ville et du département. D’emblée, il a tenu à dire aux présidents des conseils départemental et municipal que « ces collectivités qu’ils dirigent ne leur appartiennent pas » et devraient selon son analyse : « Organiser des assises avec les différentes composantes de la ville et du département, diagnostiquer ensemble les problèmes, et trouver ensembles les moyens d’y remédier ». Mais se désole-t-il, « la réalité est toute autre ».
Des relations que le conseil communale de la Jeunesse entretient avec la collectivité municipale, Pape Demba a déploré le comportement du maire Moustapha Diop à qui, il n’a pas manqué de prodiguer des conseils, en des termes dévoilés. « Depuis qu’il (Moustapha Diop) est à la tête de la mairie, il ne nous a jamais rencontré malgré toutes nos tentatives de le voir. Téléphone, SMS, bref tout a été mis en œuvre par nos soins pour le rencontrer mais jusqu’à ce jour, il ne nous connait pas » a regretté Pape Demba qui n’a pas manqué de le comparer avec ses prédécesseurs qui, « malgré le fait de n’avoir pas respecté leurs engagements, nous recevaient pour échanger avec nous ».
Et le responsable des jeunes en chef de dire avec force : « Les millions qu’il (Le maire) distribue aux musiciens et aux lutteurs dans le pays ne mène nulle part et pourrait servir aux lougatois si on les investissait dans la ville. Ce n’est pas la bonne voie ». Très en verve, le leader des jeunes de la commune n’a pas manqué d’égratigner le maire sur le projet d’éclairage de la ville. Là, sans détour, Pape Demba martèle : « Les 700 millions investis pour planter des poteaux d’occasion ne participent pas à la modernisation de la ville », parce qu’en vérité, selon lui : « On ne lui dit pas la vérité car les besoins de Louga sont ailleurs ».
Une occasion pour le président sortant du Conseil de la Jeunesse d’égratigner la presse dont il dit ne plus comprendre la mission. Car, « Les messages critiques envoyés au maire Moustapha Diop ne sont pas relayés et ce n’est pas une manière de lui rendre service ». Se désolant de cette attitude de la presse, Pape D Dieng, qui regrette n’avoir pas été aidé par les pouvoirs publics, a tressé des lauriers aux lougatois, émigrés et commerçants grâce à qui, Louga présente un profil respectable et avec le soutien de qui, le conseil de la Jeunesse a obtenu, dans son fonctionnement près de vingt millions de francs en 9 bonnes années.
Enfin pour le renouvellement du Conseil prévu le Mercredi 06 Janvier, Pape Demba appelle ses camarades à ne pas se chamailler et à travailler dans la concertation et le consensus, car, il y va de l’avenir du Conseil, propriété exclusif des jeunes de la ville de Louga.
LOUGA WEB MEDIAS