Louga : L’Armée nationale appelle ses fils

Les locaux du Centre Départemental d’Éducation Populaire et Sportive (CDEPS) focalisent l’attention de toutes les Lougatoises et de tous les Lougatois depuis ce matin du mardi 27 octobre 2015. «De quoi s’agit-il?», s’est interrogé LOUGA WEB MÉDIAS avant se rendre sur les lieux pour en savoir. Combien de jeunes? Approximativement 200 venus d’un peu partout du Sénégal pour se faire recruter au service militaire dans l’armée sénégalaise.
Si les quelques jeunes de Louga n’ont pas de mots à dire à propos de leur passage sur les lieux, d’autres par contre venus de Fatick, Kaolack, Diourbel, etc. soulignent leurs conditions de séjour difficiles à Louga. La première difficulté rencontrée est l’indécence qu’ils éprouvent à se soulager dans des toilettes. Celles du CDEPS ne sont-elles pas fermées pour la circonstance en raison de leurs sollicitations par des centaines de personnes durant le séjour? Tout peut le laisser croire quand on sait en outre qu’il n’y a aucune infrastructure sanitaire qui soit conçue pour accueillir et satisfaire tout ce temps autant de monde.
Si bien que les aspirants soldats sont réduits à demander des services aux voisinages immédiats du CDEPS. C’est le lieu pour certains d’entre eux de remercier leurs hôtes Lougatois pour leur avoir permis non seulement de satisfaire à leurs besoins naturels, mais aussi de se restaurer souvent comme s’ils avaient été dans leurs propres fiefs. Ils font ainsi abstraction de l’absence d’une quelconque autorité pour s’interroger sur leurs conditions de séjour au Ndiambour. Sinon ces futures soldats ont tenu a remercier le dahira eukhloul khidma lil mouslimiina de Serigne Mahladan ibnou Serigne Mourtada MBACKE pareil pour les Moustarchidines qui leur ont apporté depuit ces 3 jours de quoi manger .
Toutefois, reconnaissent ces jeunes étrangers de Louga, il s’agit là de l’apprentissage des privations qui les attendent inexorablement dans leur incorporation dans l’armée.
LOUGA WEB MEDIAS