Louga – Gora Fall condamné à 2 ans, après 6 ans de détention

Gora Fall, âgé de 36 ans, est maintenant libre. Poursuivi pour tentative de meurtre par la Chambre criminelle de Louga, il a été condamné à 2 ans de prison ferme. L’accusé a déjà passé 6 ans en détention préventive.

 

Le dossier de Gora Fall, domicilié à Dahra Djolof, poursuivi pour tentative de meurtre, violence et voix de fait, a été inscrit au rôle de la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Louga. Cependant, sur demande de son avocat, Me Sidi Seck, qui doutait des capacités de discernement de son client, une expertise psychiatrique  a été ordonnée sur l’accusé. Alors, le  docteur Habi Bâ, de l’hôpital  psychiatrique de Thiaroye, a été requis pour examiner le sieur Fall. Dans son expertise, le toubib conclut : «Gora Fall présente des traits de personnalité paranoïaque non décomposés, associés à un fonctionnement intellectuel relativement pauvre.» Par conséquent, d’après la blousse blanche, «Gora Fall n’a pas de troubles mentaux pouvant altérer ou abolir sa capacité de discernement».

Suffisant pour que la Chambre criminelle  retienne l’affaire et juge  l’accusé, Gora Fall, mis aux arrêts depuis le 08 décembre 2010. Ce soir-là, les forces de l’ordre de Dahra Djolof, informées d’une tentative de meurtre perpétué par le sieur Gora Fall, sur le nommé Bouna Ndiaye, se sont déployées sur les lieux. Cependant, avant leur arrivée, le blessé qui a perdu beaucoup de sang, a déjà été évacué au centre de santé pour les premiers soins. Après avoir accompli son forfait, le mis en cause a pris la fuite avant d’être rattrapé.

L’enquête ouverte par les gendarmes a permis de cerner les contours de cette tentative de meurtre. Entendu, M. Cissé, patron de la victime, témoin oculaire de cette scène, a révélé que, «le jour des faits, il se trouvait avec son apprenti devant la porte de son atelier, après une coupure d’électricité. Tout d’un coup, surgit de nulle part Gora Fall qui a commencé à les abreuver d’injures. Alors, quand  Bouna Ndiaye a riposté, les choses ont tourné au vinaigre. Cissé qui a voulu les séparer a été mordu au poignet droit par leur visiteur revenu 15 mn plus tard, pour surprendre le jeune Ndiaye, en lui poignardant au flanc droit et à la hanche. La victime a ainsi perdu connaissance. Finalement, il a été interné à Touba pour une meilleure prise en charge médicale.

Entendu à son tour, le mis en cause avait reconnu la bagarre. Mais, il s’est empressé de préciser que, le jour des faits, il cherchait une somme d’argent qu’il avait perdu à hauteur de l’atelier où travaillait Bouna Ndiaye. Et, finalement ils se sont livrés à une bagarre. Cependant, il précise s’être battu avec un nommé Gadio Diakhaté au foirail de Marbath. Ainsi, après une détention préventive de près de 6 ans, Gora Fal a été traduit hier devant la Chambre criminelle.

Face au représentant du ministère public, l’accusé a reconnu, en partie, les faits à lui reprochés. Convaincu de la culpabilité de l’accusé, le parquet a requis une peine de 5 ans. La défense, assurée par Me Sidy Seck, a plaidé la disqualification des faits de meurtre en violence et voie de fait. Ainsi, après délibération, la Chambre a disqualifié les faits en violence et voie de fait. Reconnu coupable de ce chef, il a été condamné à 2 ans. Peine déjà purgée.