L’OCDI dépose une plainte à l’ONU contre le Sénégal…Pour exiger la libération et le dédommagement de Karim Wade

Les femmes de l’Observatoire citoyen pour la défense des institutions (Ocdi) se sont rendues vendredi au siège des Nations Unies à Dakar pour déposer « une plainte ». Elles demandent que les Nations unies fassent pression sur le Sénégal pour le respect de l’avis du Groupe de travail de l’ONU qui a conclu que Karim Wade est détenu arbitrairement.
« Ce n’est pas responsable de la part de l’État de parler de souveraineté, vu qu’il est membre des Nations Unies et n’a pas hésité à envoyer une batterie d’avocats pour se défendre », déclare Hawa Abdoul Bâ, présidente de l’Ocdi, dans les colonnes du journal « Le Populaire ».
Mme Bâ et ses camarades veulent que l’État du Sénégal, « débouté de son recours introduit auprès de lui », « de se conformer à cet avis, par la libération immédiate et sans condition du sieur Wade et en l’indemnisant à la hauteur du préjudice subi ».

1 Comment

  1. Il faut seulement se poser la question de savoir si, à la suite du recours des avocats de l’état, le Groupe de Travail avait conclu que la détention de Karim est légale et juste, est ce que Mimi Touré et Macky Sall seraient sortis dans les médias pour déclarer qu’un avis de ce groupe ne vaut rien.

Les commentaires sont fermés.