Libération de Thione Seck…Dénonciation d’une justice à plusieurs vitesses

XALASS OU UNE JUSTICE A PLUSIEURS VITESSES :

Dès l’entame de mes propos, il est important de souligner que je ne suis pas contre Thione Seck, à qui je souhaite un bon retour chez lui suite à une liberté provisoire accordé par le juge et comme pour la plupart des citoyens sénégalais il reste une icône pour la music et nul ne lui souhaite d’avoir des déboires avec la justice et a fortiori de se retrouver en prison.
Cependant ce qui me choque dans cette affaire c’est le caractère spécial que renvois encore l’image de notre justice. J’aimerai me faire la voix des sans voix qui contrairement à Thione Seck n’ont pas des amis haut placés dans le dispositif étatique ou des lobbies suspects pour plaider en leur faveur et accélérer leurs dossiers.
Je me soucis aussi de savoir qu’elle valeurs nos dirigeants veulent transmettre à la jeunesse quand des individus arrêtés pour des faits similaires avec beaucoup moins d’argents sont privés de liberté.
Pour le rappel des faits Thione Seck et son présumé complice ont été arrêtés le 28 mai 2016, ils ont été inculpés par le juge du 2eme cabinet, d’associations de malfaiteurs, de détention de signes monétaires, de tentative d’escroqueries et blanchiment d’argent plus de 42 milliards de nos francs avec des saisit misent sous scellé et ils ont été mis sous mandat de dépôt et transférés à la prison de Rebeuss.
la liberté provisoire est une prérogative du juge et au vu de la position de Thione Seck dans la société, il est normale de pouvoir lui faire confiance sans nul doute il restera à la disposition de la justice ,mais quand est- il des autres sénégalais qui croupissent en prison depuis des années sans pouvoir bénéficier des mêmes leviers soulever pour abréger le séjour carcérale de Mr. Seck qui je signale laisse derrière lui son complice présumé le malien Alaye Djitéye, arrêté pour les mêmes faits et qui semble être l’agneau du sacrifice
Je suis sure de ne pas être la seule personne dans ce beau pays qu’est le Sénégal à avoir soiffe d’une justice équitable, d’une justice qui garantisse les mêmes droits à l’ensemble de ses citoyens pauvres comme riches, célèbre comme lambda, d’une justice libre et sans aucune discrimination. Je suis sure de ne pas être la seule citoyenne à avoir un sentiment d’inégalités dans cette affaire, une procédure qui a une forte odeur d’une justice a deux vitesse.
Notre police est compétente, nos magistrats sont compétents, mais le système judiciaire n’est pas indépendant et il renvois un mauvais signal au peuple qui finit par ne plus avoir confiance à la justice et cela a juste titre. On se pose la question de savoir quel doit être le sentiment des enquêteurs qui ont travaillé dure pendant plusieurs années sur ce dossier et qui ont réunis autant de preuves, mais aussi quel doit être le sentiment des sénégalais qui ont maille avec la justice sans avoir aucun appui ? Valent-ils moins que Thione Seck ?
Durant ces trois derniers années les sénégalais ont assistés a l’arrestation de plusieurs célébrités avec l’exemple de Cheikh Bethio Thioune, Taib Soce , Tahibou N’diaye, L’Imam Ndao ,Karim Wade pour ne citer que ceux-là et le pouvoir en place se vantant a qui veut l’entendre de rupture mais au final quand est-il réellement ?
La plupart de ses hommes connus réussissent à filer entre les trappes de la justice de par leurs liens ou leurs relations avec les tenants du pouvoir. Comment alors pouvons-nous croire à l’indépendance de la justice quand il y a tant d’autres citoyens oublier dans les chambres surpeuplée des prisons et qui sont sans aucune assistance et n’ont même pas droit à un avocat commis d’office?
J’entends déjà ces autres citoyens partisans du sans vergogne et mélomanes du je m’en foutisme s’offusquer de mon analyse dont je suis sure que je partage avec la majorité des sénégalais qui au fond d’eux ont horreur de l’injustice tout comme nous autres membres du mouvement citoyen XALASS ,juste pour dire que nous choisissons de rester libres et non influençables et souhaitons une justice égale pour tous et l’arrêt du « COUMBA AME NDEYE ak COUMBA COUMNA AMOUL NDEYE “car devant tout comme devant dieu nous devons être tous égaux devant la justice pour un pays serein .
MAIMOUNA BOUSSO
XALASS non à l’injustice