Libération de Boy Djinné : un ancien, ambassadeur propose le blocus de la Gambie pour faire plier Yahya Jammeh

Ancien ambassadeur du Sénégal en Gambie, Ndiouga Ndiaye estime que la libération de Boy Djinné, du nom de ce jeune détenu sénégalais évadé deux fois de prison (à Rebeuss et Diourbel) sans son transfert au pays est une provocation de plus émanant de Banjul. Il a appelé le gouvernement Sénégal à plus de fermeté.
Cette histoire qui a le don d’irriter certaines autorités du pays n’a pas laissé de marbre l’ancien ambassadeur sénégalais en poste à Banjul. Ndiouga Ndiaye qui, selon le journal Enquête, s’est débarrassé de sa langue de bois diplomatique, a dit ses quatre vérités, sur ce dossier.
«Je ne crois pas que la libération de Boy Djinné soit un problème d’envergure nationale. Jammeh a voulu emmerder le gouvernement sénégalais, qu’il a pris la décision de le libérer. Ça veut dire ce que ça veut dire. Pour lui, toutes les occasions sont bonnes pour embêter le gouvernement du Sénégal qui ne réagit jamais, jamais !», peste le diplomate.
L’ancien plénipotentiaire demande même que l’Etat sénégalais adopte des mesures plus coercitives pour parer à toute éventualité. De la partie gambienne.
«On a plusieurs moyens de rendre la monnaie de la pièce. Jammeh se croit tout permis parce qu’il y a ce fameux pont dont les travaux ne démarreront jamais parce que c’est son arme favorable. Puisqu’il ne pèse pas diplomatiquement, il faudrait des pressions économiques. Il vient de nous imposer 400 000 F Cfa pour les camions qui traversent la Gambie et il n’y a pas de réactions officielles. Il suffit de bloquer les camions de ravitaillement, les bateaux qui passent par nos eaux pour aller en Gambie pendant 3 jours et vous verrez sa réaction», a proposé M. Ndiaye.
Le diplomate de s’insurger contre l’inertie des décideurs Sénégalais face aux multiples dérapages de Jammeh. «Ils ont eu, maintes fois, l’occasion de lui porter la réplique, mais ils s’en abstiennent toujours. Yaya pense que le Sénégal n’osera pas lever le plus petit doigt contre lui, parce qu’il se croit incontournable dans le règlement du conflit casamançais. Ce qui est faux sur toute la ligne. Il y a longtemps, il était assez influent sur ce dossier, mais plus maintenant. Il faudrait que le gouvernement réagisse fermement par un blocus économique et il se rendra compte de ses bêtises», réaffirme l’ancien ambassadeur Sénégal à Banjul.

1 Comment

  1. Ce ndiouga ndiaye la est très con.Est ce qu’il n’est pas un malade mental.

Les commentaires sont fermés.