Les travaux reprennent à AIBD…Les Saoudiens promettent un aéroport neuf dans…

Les travaux vont reprendre pour conduire à la livraison de l’Aéroport internationale Blaise Diagne de Diass (Aibd), avant fin 2016. En effet, l’Etat de Sénégal et Saudi Ben Laden Group (Sblg) ont signé un 5e avenant qui profite, dit-on, au Sénégal. Car, il n’a pas finalement été tenu compte des exigences de Saudi Ben Laden Group qui voulait une rallonge financière, après avoir déjà pompé à notre pays presque 500 milliards CFA pour un aéroport qui était chiffré à 300 milliards CFA. «Cela fait un an et poussière que nous sommes derrière cet avenant. Saudi Ben Laden avait comme exigence l’acceptation de sa réclamation qui se chiffrait à peu près à 64 milliards de francs CFA. Le (Sénégal), a toujours rejeté cette réclamation», a renseigné Abdoulaye Mbodji, le Directeur général de l’Aibd, hier.
«Aujourd’hui, par la grâce de Dieu, ce lundi 14 décembre 2015, Saudi Ben Laden a accepté de signer cet avenant avec les conditions du (Sénégal)», a-t-il poursuivi à propos de ce dossier qui n’a que trop traîné. «Nous avions dit à la suite de cet avenant numéro 4 qui défalquait les travaux de Mbadat et qui donnait comme date de fin décembre 2014 et qu’ils n’ont pas pu respecter, qu’il fallait, rien que pour cela, un avenant 5 pour la date de fin, sinon les bailleurs, depuis lors ne pouvaient plus décaisser», a–t-il expliqué sur la Rfm. Selon le Dg d’Aibd, Ben Laden s’est engagé sur une date de fin. Car, à défaut, le Sénégal serait dans l’obligation de résilier le contrat.