Les syndicats unissent leurs forces et disent « OUI » au Référendum de Macky Sall

Les militants et sympathisants du Grand rassemblement des syndicats de l’Enseignement, de la Santé et des Collectivités locales ont voté hier, vendredi 11 mars, à la place de l’Obélisque, un OUI massif au référendum des travailleurs du Sénégal. Cette «consultation » organisée autour des quinze points d’accords signés avec l’Etat du Sénégal et non encore appliqués par ce dernier, visent, selon les syndicalistes, la restauration de la dignité des masses laborieuses.

Le Saes, le Gcse, le Cusems, le Sytjust, le Sutsas, la Fgts et l’Intersyndicale de la Sonatel ont tenu leur grand rassemblement des travailleurs du Sénégal hier, vendredi, à la place de l’Obélisque. C’était une occasion pour les syndicats d’étrenner quinze (15) points des accords signés avec le gouvernement pour le soumettre par voie référendaire. Les militants des syndicats qui ont effectué le déplacement, ont voté un oui massif, pour la restauration de la dignité des masses laborieuses et le respect des accords. Il s’agit, entre autres points, l’amélioration du statut et de la gestion de la carrière des travailleurs, la mise en place d’un système de rémunération juste et équitable. Les syndicats des travailleurs ont aussi inscrit dans les points soumis à leur référendum, l’amélioration du pouvoir d’achat et de la protection sociale des travailleurs. Les travailleurs appellent Macky Sall à se prononcer sur la modernisation de la fonction publique et la valorisation des acquis de l’expérience et de l’ancienneté civile.

Relevant sans ambages que le gouvernement doit se prononcer définitivement sur la matérialisation des engagements pris, le front unitaire des syndicats préconise une réduction du train de vie de l’Etat au profit des secteurs névralgiques. Avant de prôner la création de nouveaux corps dans l’administration, notamment les administrateurs scolaires et autres.

Mamadou Lamine Dianté, Seydi Ababacar Ndiaye et Mballo Dia Thiam veulent aussi une promotion de l’habitat social et l’amélioration de la prise en charge sanitaire des travailleurs. Pour les syndicats de l’enseignement, le point de la formation diplômante de certains enseignants a été inscrit dans les 15 points soumis à leur référendum où ils ont appelé Macky Sall à se prononcer. Auquel cas, les syndicats entendent unir leurs forces pour élaborer des stratégies de riposte à la hauteur de l’inertie des autorités étatiques. Ils n’excluent pas d’observer une grève générale si le gouvernement tardait à réagir.

Pour les syndicats, « le grand rassemblement est un moment fort qui sera gravé en lettres d’or dans l’histoire syndicale car représentant le véritable référendum des travailleurs du Sénégal ».

Sud Quotidien