Les responsables de l’APR savourent leur victoire et évaluent leurs stratégies

A la suite de la victoire du OUI sur le NON au référendum du dimanche 20 mars, les responsables politiques et militants de l’APR et partis alliés ont tenu ce lundi 22 mars 2016 un point de presse au conseil départemental de Kédougou.

Ce point de presse s’est déroulé en présence de M Araba Cissokho, représentant du PIT, Sadio Dansokho, président du conseil départemental de Saraya, de Yamadou Cissokho, coordonnateur du Mouvement des Elèves et Etudiants Libéraux (MEEL), d’Awa Françoise Diallo, coordonnatrice régionale de la COJEM, Lessény Sy, président du conseil départemental de Kédougou, entouré de M Sadio Dembélé, 1er vice-président du conseil départemental et de Mme Adja Kadidiatou Doucouré,2ème vice-présidente du conseil départemental de Kédougou.

Pour avoir déployé beaucoup d’énergie pendant cette campagne, malheureusement, les autres responsables politiques de l’APR et des partis alliés n’ont pas pu prendre part à cette rencontre. La plupart d’entre eux souffrent de céphalées et de fatigue accentuée par la chaleur.

Analphabétisme et absence d’enjeu personnel et local

En plus de remercier les militants de l’APR  des partis alliés (PS, URD, AFP et des mouvements de soutien entre autres), M Lessény Sy, le président du conseil départemental de Kédougou a reconnu quelques difficultés

« A cause de l’analphabétisme des électeurs et manque d’enjeu personnel et local, beaucoup d’électeurs ont jugé nécessaire de rester chez eux au lieu d’aller voter. C’est ce qui explique la faiblesse du taux de participation estimé à 39,8% au niveau du département de Kédougou. Comparé au niveau national, ce taux est plus que honorable » a-t-il indiqué.

Il faut dire que dans le département de Kédougou sur les 29 521 inscrits seuls 11537 électeurs ont exprimé leur suffrage. Ainsi, 9059 ont voté pour le OUI  contre 2289 pour le NON.

Un travail collectif a été abattu

Pour atteindre cette victoire, tous les militants,  jeunes et femmes ont mis la main à la pâte en faisant un quadrillage de toutes les communes des départements par la stratégie du porte à porte.

Un accent particulier a été mis sur les points qui concernent directement la région de Kédougou. Il s’agit principalement du point relatif au foncier et de celui lié à de  l’immigration.

 

Personne ne doit usurper cette victoire

M Lessény Sy, le président du conseil départemental de Kédougou a par ailleurs précisé que cette victoire est le résultat d’un travail collectif de terrain. Personne d’autre ne saurait revendiquer à lui seul un quelconque triomphe.

« Nous avons travaillé ensemble, l’APR, la LD/MPT, l’URD, le PIT, le PS. Nous avons reçu également le soutien du mouvement de Koumouna Biagui, du mouvement d’Opa Cissokho. Voici ceux qui ont réellement contribué à cette victoire. On ne saurait accepter que d’autres puissent usurper cette victoire. Nous avons impliqué tout le monde dans la gestion financière des fonds de campagne mais également dans la gestion du programme » a-t-il précisé.

Interpellés sur le poids de la contribution du député maire de Kédougou dans cette victoire, les responsables de l’APR se disent incapables de l’évaluer. Par contre « l’appel à voter OUI » prononcé par le maire de la commune de Kédougou a poussé beaucoup d’électeurs à rester chez eux le jour du scrutin.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com