Les propositions de Babacar Seye de HSF aux chefs d’Etat de l’Union Africaine

Sommet de L’UA : Affaire Mbayang Diop ,  résilience des économies africaines et préservation des ressources naturelles face aux incertitudes du Brexit :un menu qui renforcerait politiquement Macky sall selon HSF

Kigali abrite  le 27e sommet des chefs d’Etat Africains à partir de ce dimanche 17 juillet sur les questions de la présidence de la commission l’union africaine, du soudan du sud, du Ruanda  et entre autres.

Au delà des questions politiques, cette rencontre doit être une opportunité pour les dirigeants africains de  faire une évaluation des enjeux et risques géopolitiques, géoéconomiques et géostratégiques de cette mondialisation pour dégager des outils stratégiques de gestion de ces risques.

Le continent souffre de l’absence de leadership capable de prendre des initiatives et des prospectives stratégiques d’anticipation et de capacité d’agir.

Ce sommet devrait être  l’occasion d’aborder les véritables défis du continent tels :

  • La résilience des économies Africaines face aux risques d’incertitudes et de récession du Brexit
  • Les drames de l’émigration clandestine qui endeuillent tout le continent avec autant de cadavres que de sardines en méditerranée
  • Le chômage endémique et chronique des jeunes (plus de 60%) de la population africaine, une problématique qui pose des enjeux sécuritaires dans  un contexte géopolitique miné par les menaces terroristes
  • la situation de détresse et de vulnérabilité (esclavagisme) des femmes  de ménage africaines sans défense  dans les pays arabes, dont le cas le Mbayang diop  une ressortissante  Sénégalaise de 22ans sous menace de décapitation en Arabie saoudite.
  • Une pétition internationale, qui avoisine déjà les 3000 signatures en deux jours, a été initiée et l’idée d’une diplomatie religieuse et une harmonisation des positions migratoires en Afrique s’avère salutaire et urgente.

 

L’émergence d’une convergence sociale, fiscale, économique, pour une meilleure gestion des flux en vue de  lutter contre les trafics humains,  de drogues, d’armes et les blanchiments de capitaux qui charrient le terrorisme, devrait être au cœur du débat.

 

Boubacar Séye

Président d’Horizon Frontiéres