Les profs de philo en colère contre les « bassins » de correction

Ça grince des dents chez les examinateurs en philosophie. Réunis au sein de la Coordination des examinateurs en philosophie (Cep), ils clament que «la dévalorisation du diplôme du Baccalauréat ne passera pas par la Philosophie !» Réunis hier avec le Secrétariat général du Saems-Cusems, ils ont dit «leurs inquiétudes et leur détermination à lutter contre la mise en place des bassins de correction des épreuves anticipées de philosophie». Selon ces examinateurs en philo, «ces bassins vont mettre fin au déplacement des professeurs-examinateurs dans les régions et les mettre en situation de devoir corriger les copies de leurs propres élèves : ce qui a pour conséquence le discrédit du Baccalauréat (sénégalais), premier diplôme universitaire et très bien apprécié sur la plan international». Seulement, les membres de la Cep entendent inscrire leurs actions dans la légalité en travaillant en «étroite collaboration avec les syndicats qui ont décidé de prendre à bras le corps cette lutte qui concerne tous les enseignants».