Les partisans du OUI demandent de garder les bulletins du NON pour un grand concert de YOU-PENSE-BÊTE

Pour le ministre de l’Industrie et des Mines, il ne fait aucun doute que le Oui l’emportera au soir du 20 mars prochain. Dans son fief, Aly Ngouille Ndiaye est sur tous les fronts pour une victoire massive du Oui au référendum. En effet, le maire de Linguère a tenu plusieurs rencontres pour expliquer aux populations les différents points du projet de réforme constitutionnelle, rapporte Libération. Convaincu de la victoire du Oui dans le Djolof, le ministre a demandé aux populations de garder le bulletin du Non pour le concert de Youssou Ndour qu’il organisera après la victoire. « Le contenu de la réforme est assez substantiel et très intéressant pour la consolidation de notre démocratie présentement et pour l’avenir. C’est pourquoi j’invite à voter Oui et à garder le bulletin du Non pour avoir accès au concert de Youssou Ndour que j’organiserai après la victoire », a affirmé M. Ndiaye

 

3 Comments

  1. Monsieur Aly Ngouille Ndiaye en faisant cette déclaration publique tombe sous le coup de la loi n°2014-18 du 15 avril 2014 abrogeant et remplaçant la loi n°2012-01
    du 03 janvier 2012 portant Code électoral (partie législative), modifiée.

    En effet cette loi dispose en son article 104 que:
    Quiconque, par des dons ou libéralités
    en espèces ou en nature, par des promesses de libéralité, de faveurs,
    d’emplois publics ou privés ou d’autres avantages particuliers, fait en
    vue d’influencer le vote d’un ou de plusieurs électeurs, a obtenu ou
    tenté d’obtenir leurs suffrages, soit directement, soit par l’entremise
    d’un tiers, sera puni de trois mois à deux ans d’emprisonnement et
    d’une amande de 20.000 à 200.000 F CFA.

    La même peine est applicable
    à quiconque a déterminé ou tenté de déterminer, par les mêmes moyens,
    un ou plusieurs d’entre eux à s’abstenir.

    Seront punis des mêmes peines,
    ceux qui auront agréé ou sollicité les mêmes dons, libéralités ou
    promesses».

    Les citoyens attendent donc une auto saisine du procureur de la république sur cette déclaration publique à défaut le monde entier devra pointer du doigt la justice sénégalaise sur un parti manifeste du parquet.

  2. J ´IGNORAIS QUE LA DISTRIBUTION DE BULLETINS AVAIT DÉJÀ COMMENCÉ
    DONC LA FRAUDE A DÉJÀ COMMENCÉ
    COMBIEN DE MILLIERS DE BULLETINS CIRCULENT?

Les commentaires sont fermés.