Les karimistes sensibilisent : « Voter NON le 20 mars pour éviter les pièges « Mackyavéliques »

Le champion des promesses non tenues a crû avoir driblé les Sénégalais en leur faisant miroiter pendant près de quatre ans, une réduction chimérique de son mandat. A l’arrivée, celui qui n’a jamais respecté ses engagements lors de la campagne de 2012, usa d’un subterfuge pour jeter de la poudre aux yeux…

Il choisit librement de s’en remettre au Conseil constitutionnel, qui lui délivre, clé à main, un avis, appelé « décision ». Elle fut brandie par l’homme qui veut décider « tout seul du destin des Sénégalais» un certain 16 février 2016, pour dire à ses concitoyens, que l’élection présidentielle,  dont il avait annoncé, il y a moins d’un mois, depuis Louga, qu’elle se tiendrait en 2017, aura finalement lieu en 2019 ! Ce « je »de dupes, n’a finalement trompé personne, le « wax waxati waxeet » (double reniement) est passé par là ! Pourtant les gens des « Assises » auraient dû éviter de tomber dans le piège : lors qu’en 2012, il apposa sa signature en bas des conclusions des « Assises », il ne resta pas longtemps avant de dire qu’il les avait signées « avec des réserves » !

Quand tous les candidats de l’opposition de l’époque, décidèrent de rester à la Place de l’Obélisque, il se retira, subtilement, pour aller faire campagne en solo. Quand on évoqua la nécessité d’une transition, il brandit la réduction de son mandat, de 7 à 5 ans, si jamais il était élu…Bref, un parcours, jalonné de pièges et de bluffs… Aujourd’hui, il demande aux Sénégalais, dans une précipitation inexplicable, de voter « Oui », pour une quinzaine de réformettes, aussi floues les unes que les autres. Croît-il que  les Sénégalais sont si amnésiques pour mordre encore à l’hameçon ? Non, mon cher « Mackyavel » des temps nouveaux,  les dignes héritiers de Cheikhou Oumar Foutiyou, de MABA Diakhou, d’El Hadj Malick et de Cheikh Ahmadou Bamba, n’accepteront plus jamais, de tomber une nouvelle fois, dans votre piège. Et, la meilleure manière de l’éviter, serait de voter « NON », le 20 mars 2016.

Une Palme d’honneur, sera dédiée aux villes qui voteront « NON », tout comme les quartiers qui voteront « NON », seront inscrits dans le tableau du refus et de la résistance du registre de notre histoire contemporaine.

Votez tous « NON » le 20 mars 2016 !

Communiqué du mouvement Karim président (mkp) Aminata Sakho

1 Comment

  1. Mansour Sy Djamil a été très pertinent. Il rappelle que Macky Sall a eu 4 ans, durant lesquels, du Sénégal, de partout dans le monde, il a été interrogé répétitivement su 2 points: la réduction de SON mandat-ci et la dépénalisation de l’homosexualité. Sur la dépénalisation Macky a répété durant ses 4 ans qu’il ne le fera pas. Sur le mandat Macky a répété durant 4 ans qu’il réduira.
    Si Macky revient dire qu’il ne réduira pas, pourquoi être aveugle au point de croire qu’il ne dépénalisera pas ?
    Moi, je dis que la dépénalisation est déjà dans le texte. pour cela, je rappelle juste qu’en France où la dépénalisation est terminée depuis, à aucun moment le mot « dépénalisation » n’a été inscrit dans le texte. Il s’agit et il s’agira toujours de trouver des mots, moins choquant pour le peuple, mais qui diront exactement la même chose que « dépénalisation » ou qui obtiendront le même résultat que « dépénalisation ».
    Nous vivons dans un monde tel que tout croyant qui n’est pas capable de comprendre de pareilles subtilités est loin de savoir sauver sa foi.

Les commentaires sont fermés.