Les journalistes sénégalais invités à promouvoir les sites touristiques

Dans le cadre de la célébration de la fête du travail, la plateforme de réservation d’hôtels N° 1 en Afrique jovago.com, a convié une trentaine de journalistes à découvrir les joyaux du Sénégal lors d’une excursion touristique à Joal Fadiouth.

Les journalistes sénégalais ont eu droit ce 1er Mai à un véritable cadeau. Loin des rédactions, ils ont été invités à célébrer la fête du travail à Joal- Fadiouth dans une ambiance détendu. Une excursion touristique qui a été des plus belles, puisque ces derniers ont pu découvrir, lors de la visite guidée, la beauté touristique de la ville natale du premier président sénégalais Léopold Sédar Senghor.

Pour les organisateurs de cette excursion réservée exclusivement aux journalistes, l’objectif est d’accompagner les efforts des autorités sénégalaises dans la recherche des solutions à la crise du secteur touristique. « Cette excursion est la première du genre dans notre pays, et nous comptons en organiser d’autres. Au niveau de « Jovago », nous sommes convaincus que les journalistes ont un rôle important à jouer dans la promotion des sites touristiques. Ils doivent être les ambassadeurs du tourisme sénégalais, loin des querelles et des prises de position des uns et des autres. Dans ce sens, nous comptons organiser très prochainement une conférence sur le rôle du journaliste dans le développement du tourisme » explique Ismaël Cabral Kambell, chargé des relations publiques.

Balade en pirogue, visite de la mangrove, du cimetière mixte ou encore de la maison d’enfance du président Léopold Sédar Senghor, discussion avec les populations… tout a été mis en œuvre pour que cette journée soit une expérience positive pour les journalistes qui en ont profité pour féliciter l’entreprise jovago.com pour le travail qu’ils abattent au Sénégal. « Ce fut une expérience humaine formidable qui nous permis de découvrir un endroit magnifique et de comprendre que nous devons tous contribuer à promouvoir le tourisme sénégalais » explique Yero Guissé, journaliste sénégalais.
Badiane Jaly
Jovago Afrique de l’ouest