Les innovations du recteur de l’UCAD comme réponses au Pr Libasse Diop…

UCAD : comprenons bien de contexte et allons de l’avant

(Photo : Recteur de L’Ucad, Pr. Ibrahima Thioub)
Depuis 2013, le Sénégal a proposé une série de réformes. Parmi ces réformes, nous pouvons citer celle de l’enseignement supérieur. Le gouvernement a lancé une Concertation Nationale sur l’Avenir de l’Enseignement Supérieur (CNAES) entre le 1er janvier et le 30 avril 2013.
Lors de la clôture des ateliers de la CNAES, mardi 09 avril 2013, l’ancien Premier ministre Abdoul MBAYE disait : « le sous-secteur de l’enseignement supérieur portera sa propre croissance, si le Sénégal parvient, en Afrique de l’Ouest, à construire un enseignement supérieur de qualité. »
Ensuite, il y a eu les assises de l’Enseignement supérieur qui se sont tenues du 06 au 09 avril 2013. Un conseil présidentiel s’est tenu et 78 mesures ont été retenues dans les cadres (Framework) que sont :
• PILOTAGE DU SYSTÈME D’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR SENEGALAIS ;
• GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE ;
• FINANCEMENT ;
• INTERNATIONALISATION ET OUVERTURE SUR LE MARCHE ;
• OFFRE ET QUALITE ;
• RECHERCHE ET INNOVATION.
La mise en œuvre de ces réformes et l’exécution du CDP à l’UCAD, on fait que nous sommes actuellement en phase de transition (2014 -2015). Cette transition et le basculement au système LMD, ont fait que certaines réticences sont notées à certains niveaux : dans la gouvernance, dans l’amélioration de l’efficacité, dans les habitudes pédagogiques et dans l’accompagnement des étudiants.
Mais malgré cela, le constat est là et l’Ucad est en train de se reconstruire. Sa position dans plusieurs autres classements n’a pas changé et que L’Ucad est de loin devant cette université dont vous faites référence, l’Université de Ouaga. Si on prend le classement des universités via le www.webometrics.info, pour Africa, l’Ucad est à la 26ème place (Première université francophone) et l’Université de Ouaga est à la 61ème place. Ce ranking est le plus large au monde, il couvre plus de 15000 universités analysées et plus 5000 classées. Là où le classement de Shanghai ne couvre que 500.
Malgré les bouleversements, entre 2013 et 2014, l’Université est en train de réaliser, dans le domaine pédagogique et l’accompagnement des étudiants, des choses qu’on imaginé même possible dans nos pays. Je peux citer :
– Ma carte en un seul jour : aujourd’hui des étudiants de l’Ucad ont la possibilité de s’inscrire et d’avoir leurs cartes en moins de 30 minutes ;
– Le wifi est présent dans le campus pédagogique: un wifi étudiant, un wifi personnel et un wifi pour les invités ;
– Les étudiants sont accompagnées par plus de 300 tuteurs : pour les orienter, les informer et les encadrer ;
– Les étudiants handicapés disposent d’un tutorat rapproché : 10 tuteurs recrutés uniquement pour eux ;
– Les étudiants ont la possibilité d’avoir leurs propres ordinateurs avec le projet : Un étudiant, Un ordinateur, les premiers bénéficiaires ont déjà reçu leurs PC;
– Des salles informatiques équipées avec les ordinateurs de la dernière génération, sont mises à la disposition des étudiants et des tuteurs au niveau des 4 grandes facultés (FLSH, FASEG, FSJP. FST)
– Une bibliothèque numérique est maintenant disponible en ligne l’adresse suivante http://bibnum.ucad.sn/. Elle comprend à ce jour 7395 documents, toutes disciplines confondues, répartis comme suit :
• Thèses : 5595
• Mémoires de maitrise soutenus à l’UCAD : 692
• Articles publiés par les enseignants et chercheurs de l’Université : 939
• Publications de l’Université : 53
• Ouvrages rares et précieux : 116 documents
– Pour les enseignants : un accompagnement avec un parcours complet, initiation à la pédagogie universitaire, initiation en informatique, perfectionnement et renforcement de capacité, scénarisation des cours, médiatisation des cours et gouvernance de projet e-learning. Ces modules sont ouverts. (pour ceux qui souhaitent ces formations)
– Les enseignants intéresses l’enseignement à distance, ont déjà mis en ligne 507 cours.
– Pour la Faculté des Sciences et Technologies de l’Education et de la Formation (FASTEF), depuis le début de la formation des enseignants, plus de 18000 auditeurs ont été enrôlés dans la plateforme (des maitres contractuels, vacataires et autres enseignants intéressés, suivent cette formation diplômante à distance.)
– L’Ecole de Bibliothécaires Archivistes et Documentalistes (EBAD), école de renommée, est désignée aujourd’hui pour piloter le projet de l’UEMAO de création d’une bibliothèque numérique régionale.
– L’Academy Support Center (ASC) de l’Ucad assiste et accompagne plus de 100 académies Cisco de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, dont l’académie de l’Université de Ouaga.
– Pour informer et aider l’orientation, aujourd’hui, un Bureau d’Informations et d’Aide à l’Orientation (BIAO ; http://biao.ucad.sn/ ) est créé et un Service Numérique pour Etudiants est disponible en ligne (http://pie.ucad.sn/)
– Les scolarités, les services des finances, les directions centrales au rectorat et cabinet de doyens, sont équipés d’ordinateurs, permettant ainsi aux PATS d’être plus efficaces.
– Avec la dématérialisation de certaines, l’efficacité interne a été considérablement améliorée. (nous avons l’exemple du remplissage des dossiers pour les voyages d’études)
Professeur Libasse DIOP, vous conviendrez avec moi que 2013, 2014 et 2015, sont des années de reformes intenses. Le Professeur Ibrahima THIOUB, qui pilote actuellement ces projets durant ces périodes de turbulences, mérite des encouragements et même un grand BRAVO pour avoir réussi TOUT CELA. (Ne serait-ce que MA CARTE, EN UN SEUL JOUR qui est révolution).
Toutes nos félicitations pour le travail que vous êtes en train d’accomplir, Monsieur le Recteur, Bon courage.
Je signe par l’honnêteté et par la sincérité.
Modou FALL
Président de l’Amicale des Travailleurs du Rectorat