Les étudiants sénégalais boudent la mission d »assistance aux pèlerins

Pèlerinage à la Mecque rime-t-il avec polémique ? Pour cette année encore, l’organisation du Hadj connait quelques perturbations nées de la grogne des étudiants sénégalais basés en Arabie Saoudite et recrutés comme missionnaires pour le pèlerinage. Décidés à ne pas poursuivre la mission, ils invoquent un non-respect des termes du contrat par la délégation générale au pèlerinage. «Après 13 jours de parfaite collaboration, les étudiants sénégalais ont décidé de rompre le contrat qui les lie à la délégation générale au pèlerinage.

Au motif que, sur les 15 étudiants retenus pour accompagner la Délégation durant le Hadj, seuls les 7 présents à la Mecque pourront poursuivre la mission. Les 8 autres basés à Médine ne pouvant les y rejoindre, faute de logement», renseigne le quotidien Loservateur qui a également recueilli la version de Abdou Aziz Mbaye, chargé de communication du pèlerinage. Ce dernier de réfuter les arguments brandis par les étudiants. «Ceux qui étaient basés à Médine ont fait leur part de contrat.

Mais, vu qu’ils n’avaient pas l’autorisation du ministère du Hadj pour rallier la Mecque et qu’on ne pouvait pas leur faire des badges, comme le proposaient leurs 7 camarades basés à la Mecque, au risque de commettre un délit de faux, nous avons payé l’intégralité de ce que nous leur devions et nous avons mis fin à leur contrat. Ils ont menacé de rompre, à leur tour, la collaboration, si leurs 8 autres camarades ne les rejoignaient pas», explique Abdou Aziz Mbaye