Les étudiants de la Fac de droit observent une journée morte

Les étudiants de la Faculté des sciences juridiques et politiques ont observé hier une journée morte à l’Université Cheikh Anta Diop. Ils protestent ainsi contre la volonté des autorités de la faculté de vouloir tenir une session unique. Face à la presse, hier, ils ont soutenu que cette mesure risque d’hypothéquer l’avenir de milliers d’étudiants. Dans leur combat, Mansour Ndiaye et ses camarades ont obtenu le soutien des étudiants des autres facultés. Considérant leur point de presse  comme une alerte à l’endroit de l’opinion, les étudiants ont fait quelques propositions pour sauver l’année. Ils trouvent qu’il est possible d’organiser deux sessions d’examen à la Faculté de droit.