Les enseignants ont déposé leur plainte contre l’Etat

Le Grand Cadre des syndicats de l’enseignement (Gcse) et le Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen secondaire (Cusems) ont porté plainte hier, vendredi 8 juillet, l’Etat du Sénégal auprès de l’Organisation internationale du Travail (Oit) et du Bureau international du Travail (Bit) pour violation des libertés syndicales et du droit de grève.

Les enseignants ont introduit cette requête pour demander aux organisations de défense des travailleurs, d’agir contre les violations répétées et flagrantes de nos droits syndicaux par le gouvernement du Sénégal, rappelant qu’ils ont signé avec le gouvernement du Sénégal des accords avec un échéancier précis. Il s’agit, disent-ils, de la signature du protocole d’accord du 17 février 2014 et des procès-verbaux du 30 avril et du 6 mai 2015.

Les enseignants font savoir dans leur plainte que «Vingt (20) mois après, le gouvernement n’a pas honoré ses engagements malgré les nombreuses lettres d’alerte adressées aux autorités».