Les éboueurs tapent sur la table…Ils réclament une augmentation de salaire

Coup de colère des travailleurs du nettoiement qui, par la voix de leur Secrétaire général, ont tapé sur la table, hier, pour dénoncer les conditions difficiles dans lesquelles ils opèrent. « Quels que soient les changements apportés par l’Ucg (l’Unité de coordination de la gestion des déchets solides), les travailleurs (du nettoiement) restent frustrés. Ils n’ont toujours pas senti une amélioration dans leur cadre de vie, notamment dans l’application de la Convention collective’’, a déploré Madany Sy qui précise : « Nous ne sommes pas un syndicat nihiliste, ni un syndicat va-t-en guerre, nous réclamons juste plus de justice et d’équité ».

Poursuivant, il ajoute : « Nous réclamons une augmentation de salaire, un meilleur cadre de vie et une application de la convention collective’’. Pour se faire entendre, M. Sy prévient que « sa structure continuera à mener sa lutte en toute légalité pour la satisfaction’’ de ses revendications.  D’autant plus, dit-il : ‘’Depuis six mois, nous avons observé une trêve. Personne ne nous a entendus et ce que nous attendions de l’UCG, c’est faire mieux par rapport au passé, mais là ce sont des règlements de comptes, un système esclavagiste que nous constatons’’.