Les Diack encore harcelés par la Justice française

Le parquet financier de Paris a demandé une enquête préliminaire visant Lamine Diack et son fils Papa Massata soupçonnés de corruption dans l’attribution de l’organisation des Jeux olympiques de Rio 2016 et de Tokyo 2020. D’après Libération qui donne l’Information, on soupçonne Lamine Diack d’avoir monnayé sa voix au sein du CIO pour soutenir certains pays candidats alors que Massata est suspecté d’avoir servi d’intermédiaire. Pour le moment, écrit le journal, le seul élément dont disposent les enquêteurs est un mail qui suppose que Papa Massata a demandé de l’argent à des pays candidats pour soudoyer son père et d’autres membres du Comité.