Les dépenses de l’Etat du Sénégal augmentent de plus de 1000 milliards

Les dépenses totales et prêts nets de l’Etat du Sénégal se sont accrus de 130,7 milliards FCFA (environ 222,190 millions de dollars) durant les quatre premiers mois de 2016, a appris vendredi APA auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Ces dépenses et prêts nets se sont établis à 852,7 milliards FCFA contre 722 milliards FCFA à la même période de l’année 2015, soit une progression de 18,1% (1FCFA équivaut à 0,0017 dollar). « Cette accélération résulte de la hausse de 15,3 % des investissements combinée au relèvement de 20,1% des dépenses courantes », explique la DPEE.

Ainsi, ajoute cette structure, s’agissant des dépenses en capital, les investissements financés sur ressources internes se sont confortés de 21,1 milliards FCFA (plus 11%) pour s’établir à 213,6 milliards FCFA tandis que ceux sur ressources extérieures, évalués à 126,1 milliards FCFA, se sont inscrits en hausse de 23,8 milliards (plus 23,3%).

Quant aux dépenses courantes, la progression est portée, essentiellement, par les autres dépenses courantes, les intérêts sur la dette publique et la masse salariale qui ont respectivement progressé de 35,8%, 18,4% et 2,5% pour s’établir à 277,4 milliards FCFA, 52,2 milliards FCFA et 183,4 milliards FCFA. Concernant la dette, les charges d’intérêt se répartissent sur les composantes intérieure et extérieure pour respectivement 15,7 milliards FCFA et 36,5 milliards FCFA.