Le Sénégal va mal…L’opposition est tortueuse, une partie de la société civile hypocrite et des intellectuels menteurs

Une opposition tortueuse, sans dignité, une société civile hypocrite, des intellectuels menteurs qui s’agitent à longueur de journée pour mettre le pays en sang et en feu en manipulant des jeunes insouciants, inconscients et irresponsables à des fins politiciennes par des déclarations fallacieuses ; voilà pourquoi j’élève mes supplications afin de pénétrer leur foi, s’ils en ont pour remuer leur conscience. Comment faire pour expier d’eux ces relents inhumains, antipatriotiques et combien dangereux pour toute une Nation ? Que veulent-ils au juste ?
Des attaques, des insultes, des menaces, des calomnies et autres subterfuges à l’endroit de nos institutions avec n’importe quel moyen, n’importe où, n’importe comment et n’importe quand pour ensuite brandir les termes de droit que sont : liberté d’expression, droit de manifester, démocratie bref tout ce qui peut légitimer leurs forfaits. Et je me pose la question à savoir qu’offre le droit aux institutions offensées ? Un Président insulté ou caillassé ? Un Ministre hué ou un député tabassé ? Un service de l’administration mis en feu, des autobus brûlés, des archives déchirées ? Que prévoit la loi pour ceux qui incitent à l’insurrection ?
Mon pays va mal, car ceux qui devaient s’impliquer dans sa construction par habitude s’engagent à le détruire par défiance. J’ai regret aux leçons que la jeunesse apprenne de nos ainés et je vois comme tous le danger venir de tous les côtés. Si le temple du savoir nous livre ce spectacle désolant, y a de quoi s’inquiéter. Si ceux qui doivent défendre la République ne peuvent plus modérer nos craintes de mettre le Sénégal sur la mauvaise pente, alors l’avenir nous épouvantera par des malheurs et des malheurs et le pays sombrera. Aujourd’hui, les voleurs sont devenus des héros, les bandits politiques qui tuent et qui cassent sont des idoles et des stars aux yeux d’une partie de la société civile hypocrites qui les soutiennent en se constituant en poule d’avocats pour les extirper ipso facto des mains de la justice tandis que certains intellectuels les défendent sur les plateaux de télé ou sur les pages de leurs manuscrits publiés à l’étranger rien que pour ternir l’image du pays. Vouloir reprendre le pouvoir à tout prix en semant le trouble doit être réprimandé sans pitié par les autorités. Après 40 ans de règne, le PS est resté digne et grand en laissant le PDS gouverné en paix durant 12 ans. Mais ce même PDS, composé de voyous sème le trouble en tout lieu par des bavures d’infiltration causant des pertes en vies humaines comme ils l’ont toujours fait en éliminant des personnes et en incitant à la révolte et au soulèvement. Peine perdue, le pays est dans de bonnes mains et la majorité des sénégalais sont avertis.
Ce qui s’est passé à l’université n’honore aucun sénégalais, au contraire. Ceux qui ont opéré ainsi et ceux qui l’ont commandité ne se sont pas fiés à la foi ni à la loi, un Président on le respecte, on l’honore et on l’aime car il est Père de la Nation. Si chacun respecte son père, ceci ne sera pas difficile en lui de respecter le Président SALL. Encore, nous avons une voie appropriée et très belle que nous offre la loi pour changer de régime au moment venu. L’excessive défiance de l’autorité par des bandits doit pousser la justice à être plus sévère avec de telles pratiques une fois le délit reconnu et les coupables identifiés pour sauver la République, donner du crédit à nos institutions ; il le faut impérativement.
Quand on a la chance d’avoir un Président jeune, républicain, ouvert, humble, réceptif, compréhensif et travailleur, il faut le soutenir et l’orienter vers le bon côté. Mais voila que chaque jour, de tout bord, on lui jette l’opprobre. Chacun est responsable de ses actes, le Président ne peut que faire confiance à ceux qu’il nomme ; mieux vaut un ami incompétent qu’un ennemi compétent en gestion des affaires politiques. On veut qu’il nomme des diplomates chevronnés, et si ces derniers sont du Rewmi ou du PDS ? Aura-t-il le résultat escompté ?
A son Excellence le Président Macky SALL, je lui demande de ne pas choisir le tourment du silence face à l’emportement des désirs d’un groupe de bandits qui veulent à tout prix reprendre le pouvoir. Il faut les anéantir en les éliminant tous avant qu’ils ne réussissent à vous éliminer. Faut pas les ménager, faut pas les sermonner ni les raisonner, faut les bastonner, les condamner et les anéantir pour sauver le pays. Il faut tacher arrêter l’ivresse des vains désirs de cette opposition au bon moment pour que de tels faits ne se reproduisent plus. La sagesse a beaucoup parlé sous votre magistère mais la loi de la situation politique vous dicte une autre posture : la sévérité, la fermeté et la rigueur dans la gestion du pays ; les sénégalais de bonne foi sont avec vous et vous seront toujours fidèles. Que Dieu vous garde et vous guide. AMEN.

Malick Wade GUEYE, Coordinateur Section APR Almeria/Espagne.

2 Comments

  1. Cher monsieur Gueye au début je me disais qu’il ne fallait pas vous répondre mais je pense que ce serait une erreur que de ne pas le faire, reprenez vous cher monsieur et agissez autrement souvenez vous qu’entre 2011 et 2012 vos partisans et alliés de Benno ont mis Dakar et sa banlieue à feu et à sang, s’attaquant même à des domiciles de ministres en mettant des jeunes en avant sans que Wade manipule la justice pour les punir et pourtant certains d’entre eux devenus ministre ont plastronné devant les caméras de télévisions pour dire qu’ils sont coupables.

    Si le Président Wade, son parti et ses alliés vous aviez suivi sur ce terrain nul ne sait dans quel État serait le Sénégal aujourd’hui, cher monsieur lorsque vous détenez les manettes du pouvoir il faut savoir raison garder et ne jamais contribuer à souffler sur des braises.
    Pourquoi vous étonner que des caillassage survenus contre le Président de la république Wade (même candidat) en 2012 à Nguéniène et Fatick ne surviennent pas en 2015 à l’UCAD, ce sont les mêmes jeunes que l’opposition de 2011-2012 a applaudi après des jets de pierre sur Wade qui jetteront desormais des pierres sur Macky.

    Je souhaite quand bon courage à Macky qui ne récolte donc que ce qu’il a semé car c’est Macky Sall lui même qui a transformé cette visite solennel du Président de la République en visite politque du Président de l’APR en cautionnant le remplissage de l’UCAD avec des militants de son camp.
    Donc ceux qui ont jeté des pierres l’ont fait contre le leader de l’APR et non contre l’institution présidentiel et ceux qui s’émeuvent et louent le sang froid des services de sécurités du Président, oublient que c’est la même sécurité républicaine qui gardait le Président Wade.
    Si Macky Sall veut sortir le Sénégal de ce cycle de violence dans lequel il s’est enfermé depuis 2012, il faudrait que ce régime cesse d’instrumentaliser les forces de sécurité, les corps constitués ainsi que la justice contre ceux qui en sont pas d’accords avec lui car après les pierres autre chose peut survenir.

    Vous avez le pouvoir faites en bon usage,cultivez la paix et rendez le lorsque les sénégalais ne vous feront plus confiance car c’est de cette manière que vous l’avez reçu.

    Wassalam

  2. Loin des querelles de personnes, LE PROCHAIN PRESIDENT DOIT ETRE UN HOMME D’INTEGRITE, DE MERITE, UN HOMME IMBU DE VALEURS DEMOCRATIQUES, pas un parfait homme ce qui n’existe nullement!
    Au fait c’est encore moins parceque l’essentiel des protagonistes du Jeu Politique ont démontré leurs limites en matière d’intégrité, de mérite et de valeurs intrinsèques, que du fait qu’ils ont, d’une manière ou d’une autre participé (à divers degrés) aux différentes administrations qui ont jusque-là été néfastes pour le Peuple!

    L’alternance a été un slogan, en son temps, plein de sens rationnel, mais la suite nous aura édifié que ce n’est ABSOLUMENT pas le slogan qui fonde la pertinence… CE QUI FONDE CETTE DERNIÈRE, NE L’OUBLIONS JAMAIS, C’EST BIEN LA MATURATION D’UNE CONSCIENCE CITOYENNE AUTOUR D’UN «IDÉAL» DE PROJET DE SOCIÉTÉ D’ABORD, D’UN PARADIGME DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EU ÉGARD A NOS DÉFIS DE PAYS EN DÉVELOPPEMENT…(CF AUX OMD), CE QUI FONDE LA PERTINENCE DE NOS CHOIX POLITIQUES C’EST PLUTÔT L’EQUATION ENTRE NOTRE RETARD ÉCONOMIQUE (MALGRÉ NOTRE POSITION FAVORITE A L’INDEPENDANCE) , NOTRE RÉGRESSION CULTURELLE EN SUS DE NOTRE RYTHME DE DÉPERDITION SOCIALE… telles sont les éléments de l’équation qu’un Acteur Sénégalais quelconque, imbu de valeurs de Diomm, Ngor, Fitt devra se reconnaître, se confondre pour présider à nos destinées…

    Notre échec Historique sera de limiter nos présidentiables à ceux qui ont fait et continuent de faire l’info… à la limite, dans un esprit de convivialité, de fraternité, de démocratie élargie, pourvu que les règles du Jeu soient définies d’avance et pas à l’arrivée comme c’est souvent le cas dans ce jeu politique de lâches (continuant allégrement de lire Machiavel en diagonal), les anciens doivent naturellement aider la Nouvelle Dynamique POUR L’INTERET SUPÉRIEUR DE LA NATION SÉNÉGALAISE… ENFIN INDÉPENDANTE: ALIMENTAIREMENT, ENERGETIQUEMENT, ET SURTOUT IDÉOLOGIQUEMENT!
    Notre combat digne d’entreprise, à partir de maintenant, c’est bien naturellement de penser à ce second Pole à émerger… SECOND PAR RAPPORT A TOUT CE QUI A PRÉEXISTÉ DE CONNU, DE SNOB TONITRUANT…Quand je dis pôle encore c’est en terme de contenu à donner à un nouveau paradigme de projet de société à charge de servir de Road Map à un Quelconque Autre candidat à émerger!

    LA POLITIQUE N’EST PAS MAUVAISE, C’EST L’USAGE QUE CERTAINES PERSONNES EN FONT QUI EST RÉPRÉHENSIBLE… ET L’ON COMPRENDRA COMBIEN EST-IL FASCINANT DE FAIRE DE LA POLITIQUE DES LORS QU’ON EST MU QUE PAR LA PRATICABILITÉ DE NOTRE ACTION ET DE NOTRE VISION… LA FOI DÉPLACE DES MONTAGNES A-T-ON DIT… Y’A PAS MEILLEUR TERRAIN QU’EN POLITIQUE OU VOUS VERREZ L’AXIOME PRENDRE EFFET!

    Aux média d’en attester de la véracité de l’approche, à l’opinion d’en juger de l’opportunité, mais je pense que les Assises Nationales pourraient être le terreau qu’il nous aura fallu pour aborder cette démarche proactive de révision du processus du Choix qui s’impose en ce moment!

    AUX ÉTATS UNIS C’EST PAS UNE MAJORITÉ DE NOIRS QUI A PORTÉ BARACK AU SOMMET, C’EST PLUTÔT L’URGENCE DE L’HEURE QUI A FINI PAR FEDERER DES ESPOIRS, DES ÉNERGIES ISOLÉES, DES CONVICTIONS CITOYENNES DOUBLÉES DE REGRETS A N’EN PLUS FINIR, C’EST JUSTEMENT CE COCKTAIL D’INGRÉDIENTS EXOTIQUES QUI A FAVORISÉ L’ÉMERGENCE DE BARACK QUI VA ENFIN ÊTRE LA BARAKA DE CE PAYS-PHARE…POURVU QUE LA DYNAMIQUE QUI L’A EMMENÉE AUX POSTES DE COMMANDE NE S’ESTOMPÂT… MA CHA ALLAH

    Travaillons à l’émergence de ce même Pôle vecteur de dynamique unitaire!
    A bon entendeurs…
    M. Ndiaye
    r e a l p o l i t i k s @ h o t m a i l . c o m

Les commentaires sont fermés.