Le Sénégal crée ses perfusions dans un an

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Mme Awa Marie Coll Seck a procédé à la cérémonie officielle de pose de la première pierre de « PARENTERUS », une unité industrielle de production de perfusions.

Une première. Le Sénégal va se doter bientôt d’une unité industrielle de production de solutés massifs communément appelés perfusions. La cérémonie de pose de la première pierre de cette unité industrielle dénommée «Parenterus » a eu lieu ce mardi 14 juin 2016 à Bayakh dans la commune de Diender (région Thiès).

Venue présidée la cérémonie, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Mme Awa Marie Coll Seck a rappelé que les perfusions sont un produit de consommation courante dans les structures sanitaires mais qui est entièrement importé. Ainsi, dira-t-elle, avec cette usine, le Sénégal va devenir autonome.

C’est pourquoi, Mme Awa Marie Coll Seck a félicité ceux qui ont accepté d’investisseur dans ce projet, particulièrement le Directeur Général du FONSIS, Amadou HOTT,  pour la structuration et le montage financier de ce projet. Elle a rappelé son impact sanitaire avec en perspectives « des flacons de perfusion à moindre coût pour les patients, et une sécurisation de l’approvisionnement en perfusion des structures sanitaires parfois confrontées à des ruptures de stock ».

Le Pr Awa Marie Coll Seck a assuré que Parenterus est un premier pas vers les nouvelles perspectives qui s’offrent aux investisseurs dans l’industrie pharmaceutique au Sénégal avec un marché global en produits pharmaceutiques d’environ 70 milliards de FCFA.

.