Le référendum est derrière nous…Alors fermez le Ban !

Par Youssouph Opa CISSOKHO (photo)

Le 20 Mars 2016 a vécu, il est dépassé et est maintenant derrière nous ! Quatrième consultation du genre dans notre vécu, dans notre histoire politique, elle a été la plus agitée, la plus chargée en termes d’invectives, de violences physiques et verbales, de stigmatisation. Notre pays est vaincu par l’ignorance et l’insolence, le mauvais ego, le pire orgueil. Tout ce qui se dégrade dans notre pays, passe par un manque de raison, d’éducation et de culture. C’est de là que découle que nous soyons ensevelis par une indiscipline suffocante, un épouvantable désordre, un incivisme meurtrier. C’est cela qui fait naître une médiocrité gluante, reptilienne, prédatrice, lépreuse, intellectuellement trépanée, bruyante, hautaine, dangereusement habile !

Voilà pourquoi il faut repenser notre société, éduquer nos citoyens. Autrement comment comprendre que pour une consultation voire un référendum que des leaders d’opinion, des professeurs «nonistes» (ils étaient 45) sortent de leurs gonds pour embastiller tout un peuple. C’est aussi le mal dans ce pays que cette sorte de dictature intellectuelle consistant à vouloir imposer son unique choix aux autres ! Contre ceux qui ont fait un choix autre, on brandit les crosses verbales, les affuble de tous les noms d’oiseaux. Il parait que c’est ainsi que l’on se donne à soi  même et à moindre frais une vertu, que l’on se fait le parangon de l’honneur. C’est ça aussi la pensée magique : tenter de faire prévaloir la puissance de son idée sur une réalité crue, crevante et aveugle. La politique une bonne foi pour toute, c’est d’abord une école de courage parcequ’elle est par essence l’acceptation des «mains sales» ainsi que SARTE l’a formidablement montré. C’est l’art d’accommoder les réalités qui, qu’on le veuille ou pas sont ce qu’elles sont c’est-à-dire rarement très brillantes, car si elles l’étaient personne n’aurait besoin des hommes politiques pour ne pas dire des politiciens. Il suffit à chacun de regarder autour de lui pour savoir combien il est difficile de faire marcher tout le monde ensemble et vers le même objectif.

Le président Macky Sall en républicain achevé a de façon admirable fini d’imprimer en lettres d’or le nom Sénégal au panthéon de l’histoire. Les sénégalais épris de paix, de justice et de progrès ont dit OUI aux quinze (15) points à eux soumis par le premier Magistrat du pays.

Ce OUI contrairement à ce qu’en pensent les forces du mal, les forces rétrogrades ensevelies dans un passé nostalgique à jamais révolu, l’affranchira et l’installera pour la postérité dans le concert des grandes nations de ce monde et le conduira à coup sûr vers plus de bonheur, plus de paix, plus de prospérité.

Alors fermez le BAN

Youssouph Opa CISSOKHO

Notable quartier Dandé Mayo Kédougou

Youssouf.cissokho2015@gmail.com