Le PRODAC fait un partenariat pour la réinsertion des anciens militaires

Le PRODAC et l’ARSM s’engagent dans cette dynamique. Le Général de Brigade Abdoulaye Badiane, Directeur Général de l’Agence pour la Réinsertion Sociale des Militaires et le Coordonnateur National du Programme des Domaines Agricoles Communautaires, Jean Pierre SENGHOR, viennent de signer une convention de partenariat pour permettre aux militaires libérés ou atteints par la limite d’âge de leur grade de retrouver la vie active.
C’est l’aboutissement d’une réflexion murie par ces deux parties qui œuvrent pour la création d’emplois. Le but recherché est la reconversion des militaires démobilisés en de véritables entrepreneurs agricoles. Désormais, avec ce partenariat, le PRODAC va assurer leur incubation dans les unités autonomes d’exploitation. Dans les DAC, ces derniers pourront se constituer en Groupement d’Entrepreneurs Agricoles(GEA) et s’activer dans les productions végétales ou animales.
Ce qui serait une aubaine une fois de plus pour l’ARSM, une institution qui a capitalisé une expérience dans le développement communautaire. Mieux, tous les produits issus de ces différentes exploitations vont, sans doute, alléger le coût du ravitaillement des cantonnements militaires d’une part, d’autant plus que d’autre part, la mise en marché des productions est assurée par le PRODAC.
En somme, cette signée ce vendredi 21 août 2015 convention permettrait de préparer les militaires démobilisés à devenir de véritables champions du développement. Un atout majeur dans la préservation du concept Armée-Nation.
Pour rappel, c’est la deuxième fois que le PRODAC s’unit avec les forces armées. Récemment, un partenariat a été signé avec le Génie militaire pour l’aménagement des domaines agricoles communautaires