Le procès du jeune libéral Victor Sadio Diouf reporté au 26 janvier

Prévu pour hier, le procès du coordonnateur du mouvement des élèves et étudiants libéraux, Victor Sadio Diouf et Ahmadou Bamba Bâ pour incendie d’un bus n’a pas finalement eu lieu. Il a été renvoyé jusqu’au 26 janvier prochain par le juge de la 3ème Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Dakar pour plaidoirie. Une décision que ses camarades de parti n’ont pas appréciée. Venu soutenir son patron, le Secrétaire général adjoint du Meel, El Hadji Diaw a crié toute son indignation face à cette détention qu’il juge “arbitraire”.
“La place d’un étudiant en ce moment, ce n’est pas la prison”, s’est désolé l’adjoint de Victor Diouf qui reste convaincu que dans cette affaire, “le Meel encore moins son secrétaire général n’est impliqué ni de près ni de loin”. “Le président Wade ne nous a pas enseigné ça. Nous ne sommes pas des incendiaires de bus. Ce pays, c’est nous qui l’avons construit, nous ne le consumerons jamais. Dans cette affaire, il n’y a absolument rien et malheureusement dans ce pays, il suffit d’être militant du Pds pour aller en prison”, conclut M. Diaw. Pour rappel, ces libéraux ont été arrêtés par le commissariat du Point E, déférés au parquet et placés sous mandat de dépôt après l’incendie d’un bus de Dakar dem dikk (Ddd), le 21 janvier 2015 devant l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar